Les pensées du mois

Accès direct, choisissez le mois et l'année dans le menu : Une réflexion à travers mes lectures.
Vous pouvez tout lire en cherchant par date, mais aussi avec des mots clés ci-dessous :

 

 

 

 

 


septembre 2017

Constat :

-L'être humain est né pour être aimé et les biens matériels pour être utilisés. Si le monde est à l'envers : c'est parce que les biens matériels sont aimés et les êtres humains utilisée !»


août 2017

Dans ces temps de vacances toujours de l'humour, mais aussi de vrais réflexions à travers des pensées d'auteurs :

- « Un ministre, ça ne se vend pas ! Ça s’achète parfois ! » Raymond Devos

- « Un intellectuel, c’est quelqu’un qui entre dans une bibliothèque même quand il ne pleut pas. » André Roussin

- « La nature nous a donné deux oreilles et une langue afin de pouvoir écouter davantage et parler moins. » Zénon d'Elée

- « Quoiqu'elle fasse, la femme doit le faire deux fois mieux que l'homme afin qu'on en pense autant de bien.
Heureusement, ce n'est pas difficile ! »
Charlotte Whitton

- « Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul. » Michel de Montaigne


juillet 2017 : Suite des jeux de mots pour réfléchir pendant les vacances :

- Quand le schizophrène, ça ralentit !

- La bourrée auvergnate n'est pas une pochtronne du massif central !

- Une personne qui n'assume pas le fait d'aimer les deux sexes est un Bi qui nie.

- Une femme qui se dérobe ne se déshabille pas forcément !

- Le lion et la lionne sont félins pour l'autre.


juin 2017 : Dans ces temps très agités un peu d'humour, en jouant sur les mots, ne fait pas de mal :

- « C'est quand on devient presbyte qu'on voit pubien. »

- « Qui a un parachute doré se prépare à un atterrissage de fortune. » (c'est bien vrai ça !)

- « Les mots rendent les cris vains. »

- « Ne pas confondre sexe débridé et mœurs asiatiques ! »

- « Mieux vaut un papa au rhum qu'un gâteux sec ! » celle-là c'est pour moi


mai 2017 : La République va changer, alors prenons date, voici la liste des impôts et taxes de la France en vigueur le 1er mai 2017, plus simple tu meurs, non je plaisante et en plus je ne suis pas sur d'être exhaustif :

La France et les taxes : (!)

1 Impôt sur le revenu (IR)
2 Impôt de solidarité sur la fortune (ISF)
3 Impôt sur les sociétés (IS)
4 Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB)
5 Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB)
6 Taxe d’habitation (TH)
7 Cotisation foncière des entreprises (CFE)
8 Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)
9 Contribution sur les revenus locatifs (CRL)
10 Taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM)
11 Taxe spéciale d’équipement (désormais remplacée par la taxe d’aménagement)
12 Taxe additionnelle à la TFPNB
13 Taxe sur l’enlèvement des ordures ménagères (TEOM)
14 Taxe destinée au financement des conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE)
15 Redevance départementale sur l’aménagement des espaces naturels et sensibles (TDENS)
16 Taxe de balayage
17 Taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE)
18 Impositions perçues au profit des communautés urbaines
19 Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie
20 Prélèvement sur les bénéfices tirés de la construction immobilière
21 Taxe hydraulique au profit des voies navigables de France
22 Taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP)
23 Contribution additionnelle à l’impôt sur les sociétés
24 Taxe sur la consommation de charbon
25 Taxes générales sur les activités polluantes (TGAP)
26 CRDS (Contribution pour le remboursement de la dette sociale)
27 CSG (Contribution sociale généralisée)
28 Taxe forfaitaire sur les métaux précieux
29 Contribution à l’AGS (Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés)
30 Redevances pour droit de construire EPAD (Établissement public d’aménagement et de développement)
31 Droit sur les cessions de fonds de commerce et opérations assimilées
32 Droits sur les ventes d’immeubles
33 Droit sur les cessions de droits sociaux
34 Droits de succession et de donation
35 Prélèvement non libératoire forfaitaire sur les dividendes et distributions assimilées
36 Droit du permis de chasse
37 Droit de validation du permis de chasse
38 Taxe sur la musique (SACEM SPRE)
39 Taxe sur les plus-values immobilières autres que terrains à bâtir
40 Impôt sur les plus-values immobilières
41 Cotisation additionnelle versée par les organismes HLM et les SEM
42 Cotisation versée par les organismes HLM et les SEM
43 Redevances perçues à l’occasion de l’introduction des familles étrangères en France
44 Taxe sur les spectacles perçue au profit de l’Association pour le soutien des théâtres privés
45 Taxe sur les transactions financières
46 Taxe annuelle sur les produits cosmétiques
47 Taxe additionnelle à la taxe sur les installations nucléaires de base dite « de stockage »
48 Surtaxe sur les eaux minérales
49 Taxe communale additionnelle à certains droits d’enregistrement
50 Redevances proportionnelles sur l’énergie hydraulique
51 Taxe communale sur les remontées mécaniques
52 Taxe communale sur la consommation finale d’électricité
53 Redevance d’enlèvement d’ordures ménagères (REOM)
54 Taxe sur les cartes grises
55 Redevances communale et départementale des mines
56 Imposition forfaitaire annuelle sur les pylônes
57 Taxes de trottoir et de pavage
58 Prélèvement progressif sur le produit des jeux dans les casinos au profit des communes
59 Taxe sur les activités commerciales non salariées à durée saisonnière
60 Taxe forfaitaire sur la cession à titre onéreux des terrains nus qui ont été rendus constructibles du fait de leur classement
61 Taxes sur les friches commerciales
62 Taxe sur le ski de fond
63 Taxe sur les éoliennes maritimes
64 Taxe sur les déchets réceptionnés dans une installation de stockages ou un incinérateur de déchets ménagers
65 Taxe pour non-raccordement à l’égout
66 Taxes dans le domaine funéraire
67 Taxe pour obstacle sur les cours d’eau, taxe pour stockage d’eau en période d’étiage et taxe pour la protection des milieux aquatiques, redevances pour pollution diffuses
68 Redevances pour pollution de l’eau et pour modernisation des réseaux de collecte
69 Taxe départementale des espaces naturels sensibles
70 Taxe sur les nuisances sonores aériennes
71 Taxe spéciale sur la publicité télévisée
72 Octroi de mer
73 TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) lubrifiants, huiles et préparations lubrifiantes
74 TGAP lessives
75 TGAP matériaux d’extraction
76 TGAP imprimés
77 TGAP installations classées
78 TGAP déchets
79 TGAP émissions polluantes
80 Redevances spéciales d’enlèvement des déchets non ménagers
81 Taxe sur les produits, déchets et résidus d’hydrocarbures
82 Taxe sur la publicité foncière
83 Taxe sur la valeur vénale des biens immobiliers des entités juridiques
84 Cotisation spéciale sur les boissons alcoolisées
85 Droit de circulation sur les vins, cidres, poirés et hydromels
86 Droit de consommation sur les produits intermédiaires
87 Droits de consommation sur les alcools
88 Droit sur les bières et les boissons non alcoolisées
89 Taxe sur les prémix
90 Prélèvement de 2 % sur les revenus du patrimoine et les produits de placement et contribution additionnelle
91 Contribution sociale de solidarité des sociétés
92 Contribution due par les laboratoires et les grossistes répartiteurs sur les ventes en gros aux officines pharmaceutiques
93 Contribution à la charge des laboratoires pharmaceutiques non conventionnés avec le comité économique des produits de santé
94 Contribution due par les laboratoires sur leurs dépenses de publicité
95 Prélèvement sur les ressources de différents régimes de prestations familiales
96 Redevance due par les titulaires de titres d’exploitation de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux
97 Droits de plaidoirie
98 Contribution due par les entreprises exploitant des médicaments bénéficiant d’une AMM (autorisation de mise sur le marché)
99 Contribution due par les entreprises fabriquant ou exploitant des dispositifs médicaux sur leurs dépenses de publicité
100 Participation des employeurs occupant 10 salariés ou plus au développement de la formation professionnelle continue
101 Participation des employeurs occupant moins de 10 salariés au développement de la formation professionnelle continue
102 Participation des employeurs occupant 10 salariés ou plus au financement du congé individuel de formation des salariés (0,2 % des rémunérations)
103 Taxe de séjour
104 Financement des congés individuels de formation des salariés sous contrats à durée déterminée CIF-CDD (1 % des salaires versés, ou moins en cas d’accord de branche)
105 Participation au financement de la formation des professions non salariées (à l’exception des artisans et des exploitants agricoles) correspondant à 0,15 % du montant annuel du plafond de la Sécurité sociale
106 Taxe d’apprentissage versements aux centres de formation d’apprentis et aux établissements publics ou privés d’enseignement technologique et professionnel
107 Taxe départementale sur les remontées mécaniques
108 Taxe d’apprentissage versements au titre de la péréquation
109 Contribution au développement de l’apprentissage
110 Taxe d’apprentissage
111 Contribution pour le financement des contrats et périodes de professionnalisation et du droit individuel à la formation à 0,15 % et 0,5 %
112 Taxe destinée à financer le développement des actions de formation professionnelle dans les transports routiers
113 Taxe pour le développement de la formation professionnelle dans les métiers de la réparation de l’automobile, du cycle et du motocycle
114 Taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties, pour frais de chambres d’agriculture
115 Taxe spécifique pour la Chambre nationale de la batellerie artisanale
116 Taxe pour frais de chambres des métiers et de l’artisanat
117 Taxe pour frais de chambres de commerce et d’industrie
118 Taxe spéciale d’équipement
119 Participation des employeurs à l’effort de construction (1 % logement)
120 Cotisation des employeurs (FNAL, Fonds national d’aide au logement)
121 Taxe annuelle sur les logements vacants
122 Versement de transport dû par les entreprises de plus de 9 salariés implantées en province
123 Taxe sur les titulaires d’ouvrages de prise d’eau, rejet d’eau ou autres ouvrages hydrauliques destinés à prélever ou à évacuer des volumes d’eau
124 Taxe d’aéroport
125 Contributions additionnelles aux primes ou cotisations afférentes à certaines conventions d’assurance
126 Taxes de protection des obtentions végétales
127 Taxe d’abattage (remplacée par une majoration de la CVO des éleveurs)
128 Taxe sur les céréales
129 Taxe au profit de France Agri Mer (anciennement affectée à l’Ofimer)
130 Redevances perçues à l’occasion des procédures et formalités en matière de propriété industrielle ainsi que de registre du commerce et des sociétés, établies par divers textes
131 Majoration de 10 % du montant maximum du droit fixe de la taxe pour frais de chambres de métiers
132 Contribution annuelle des distributeurs d’énergie électrique en basse tension
133 Taxe pour le développement des industries de l’ameublement ainsi que des industries du bois
134 Taxe pour le développement des industries du cuir, de la maroquinerie, de la ganterie et de la chaussure
135 Taxe pour le développement des industries de l’horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et arts de la table
136 Taxe pour le développement des industries de la mécanique et de la construction métallique, des matériels et consommables de soudage et produits du décolletage, de construction métallique et des matériels aérauliques et thermiques
137 Taxe pour le développement des industries des matériaux de construction regroupant les industries du béton, de la terre cuite et des roches ornementales et de construction
138 Taxe pour le développement de l’industrie de la conservation des produits agricoles
139 Taxe pour le comité professionnel des stocks stratégiques pétroliers
140 Droit annuel de francisation et de navigation en Corse ; droit de passeport en Corse
141 Redevance due par les employeurs de main-d’uvre étrangère permanente et saisonnière
142 Taxe applicable lors du Renouvellement des autorisations de travail aux travailleurs étrangers
143 Droits gradués des greffiers des tribunaux de commerce (inscription des privilèges et sûretés)
144 Contribution spéciale versée par les employeurs des étrangers sans autorisation de travail
145 Taxe perçue à l’occasion de la délivrance du premier titre de séjour
146 Taxes sur les primes d’assurance
147 Contribution au fonds national de gestion des risques en agriculture
148 TVA brute sur les produits pharmaceutiques (commerce de gros)
149 TVA brute sur les tabacs
150 Contribution additionnelle à la contribution sociale de solidarité des sociétés
151 Droits de consommation sur les tabacs (cigares)
152 Taxe annuelle sur les locaux à usage de bureaux, les locaux commerciaux, les locaux de stockage et les surfaces de stationnement annexées à ces catégories de locaux perçue dans la région Île-de-France
153 Taxe sur les salaires
154 Taxes sur les nuisances sonores aéroportuaires
155 Taxes sur les primes d’assurance automobile
156 Contribution de solidarité sur les billets d’avion
157 Taxe affectée au Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes
158 Taxe perçue lors de la mise sur le marché de médicaments vétérinaires, ainsi qu’une taxe annuelle pour certaines autorisations ou enregistrements
159 Taxe pour l’évaluation et le contrôle de la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et à leurs adjuvants mentionnés à l’article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime et aux matières fertilisantes et supports de culture
160 Taxe applicable aux demandes de validation d’une attestation d’accueil
161 Versement de transport dû par les entreprises de plus de 9 salariés implantées en Île-de-France
162 Contribution sociale sur les bénéfices
163 Contribution pour frais de contrôle
164 Droits de timbre sur les passeports sécurisés
165 Taxe spéciale sur les huiles végétales, fluides ou concrètes, destinées à l’alimentation humaine
166 Cotisations (normale et supplémentaire) des entreprises cinématographiques
167 Taxe sur les spectacles
168 Taxe sur les spectacles de variétés
169 Taxe sur l’édition des ouvrages de librairie
170 Taxe sur les appareils de reproduction ou d’impression
171 Redevance d’archéologie préventive
172 Taxe additionnelle aux droits d’enregistrement et à la taxe de publicité foncière perçus au profit des départements
173 Redevances pour pollution de l’eau, modernisation des réseaux de collecte, pollutions diffuses, prélèvement sur la ressource en eau, stockage d’eau en période d’étiage, obstacle sur les cours d’eau et protection du milieu aquatique
174 Taxe sur les passagers maritimes embarqués à destination d’espaces naturels protégés
175 Droit de francisation et de navigation
176 Taxe sur les boues d’épuration urbaines ou industrielles
177 Redevances biocides
178 Taxe sur les voitures particulières les plus polluantes
179 Taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel
180 Taxe intérieure de consommation sur les houilles, lignites et cokes
181 Octroi de mer
182 Contribution sur la cession à un service de télévision des droits de diffusion
de manifestations ou de compétitions sportives
183 Taxe due par les concessionnaires d’autoroutes
184 Droit de sécurité
185 Cotisation pêche et milieux aquatiques
186 Redevances cynégétiques
187 Prélèvement sur le produit des primes ou cotisations additionnelles relatives à la garantie contre le risque de catastrophes naturelles
188 Taxe sur les installations nucléaires de base
189 Contribution perçue au profit de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES)
190 Taxe sur les résidences secondaires
191 Taxe spéciale d’équipement pour la région Île-de-France
192 Taxe additionnelle à la taxe sur les installations nucléaires de base Recherche
193 Taxe additionnelle à la taxe sur les installations nucléaires de base Accompagnement
194 Taxe additionnelle à la taxe sur les installations nucléaires de base Diffusion technologique
195 Produits des jeux exploités par la Française des Jeux
196 Taxe annuelle d’habitation sur les résidences mobiles terrestres
197 Droit de licence sur la rémunération des débitants de tabacs
198 Contribution sociale sur les bénéfices
199 TVA brute collectée sur les producteurs de boissons alcoolisées
200 Taxe sur les appareils automatiques
201 Droit sur les produits bénéficiant d’une appellation d’origine ou d’une indication géographique protégée
202 Taxe annuelle sur les médicaments et les produits bénéficiaires d’une autorisation de mise sur le marché
203 Taxe annuelle relative aux dispositifs médicaux mis sur le marché français
204 Droit progressif sur les demandes d’autorisation de mise sur le marché de médicaments
205 Taxe annuelle due par tout laboratoire public ou privé d’analyses de biologie médicale (CNQ)
206 Taxe sur les demandes d’autorisation de recherche biomédicale (taxe essais cliniques)
207 Taxe additionnelle à la taxe sur les demandes d’autorisation de recherche biomédicale
208 Taxe sur les demandes de visa ou de renouvèlement de visa de publicité et sur les dépôts de publicité pharmaceutique
209 Droit sur les inspections menées en vue de la délivrance du certificat de conformité mentionné à l’article L. 5138-4 du code de la santé publique
210 Contribution forfaitaire due par les employeurs de main-d’uvre permanente
211 Droits fixes des greffiers des tribunaux de commerce
212 Contribution de solidarité en faveur des travailleurs privés d’emploi
213 Taxe de Renouvellement (et fourniture de duplicatas) du titre de séjour
214 Taxe applicable aux documents de circulation pour étrangers mineurs
215 Taxe due par les employeurs de main-d’uvre étrangère permanente
216 Taxe due par les employeurs de main-d’uvre étrangère temporaire
217 Taxe due par les employeurs de main-d’uvre étrangère saisonnière
218 Taxe sur le prix des entrées aux séances organisées dans les établissements de spectacles cinématographiques
219 Taxe sur les services de télévision
220 Taxe sur les ventes et les locations de vidéogrammes destinés à l’usage privé du public (taxe vidéo et VOD)
221 Taxe et prélèvements spéciaux au titre des films pornographiques ou d’incitation à la violence
222 Taxe sur les contributions patronales au financement de la prévoyance complémentaire
223 Contribution des organismes de protection sociale complémentaire à la couverture universelle complémentaire du risque maladie
224 Contribution solidarité autonomie
225 Contribution sur les avantages de préretraite d’entreprise
226 Contribution sur les indemnités de mise à la retraite
227 Contributions patronales et salariales sur les attributions d’options (stock-options) de souscription ou d’achat des actions et sur les attributions gratuites
228 Taxe portant sur les quantités de farines, semoules et gruaux de blé tendre livrées ou mises en uvre en vue de la consommation humaine
229 Contribution annuelle au Fonds de développement pour l’insertion professionnelle des handicapés (FIPH)
230 Contribution des employeurs publics au Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP)
231 Contributions additionnelles de 1,1 % au prélèvement de 2 % sur les revenus du patrimoine et les produits de placements
232 Contribution sur les régimes de retraite conditionnant la constitution de droits à prestations à l’achèvement de la carrière du bénéficiaire dans l’entreprise
233 Taxe d’équipement
234 Droits de consommation sur les tabacs (autre tabacs à fumer)
235 Taxe sur les véhicules de société
236 Taxe pour frais de chambre de métiers et de l’artisanat chambre de métiers de la Moselle
237 Taxe pour frais de chambre de métiers et de l’artisanat chambre de métiers d’Alsace
238 Taxe pour la gestion des certificats d’immatriculation des véhicules
239 Droits de consommation sur les tabacs (cigarettes)
240 Taxe additionnelle à la taxe annuelle sur les médicaments et les produits bénéficiaires d’une autorisation de mise sur le marché (AMM)
241 Droit progressif sur l’enregistrement des produits homéopathiques
242 Taxe annuelle relative aux dispositifs médicaux et sur les dispositifs médicaux de diagnostic « in vitro » mis sur le marché français
243 Enregistrement des médicaments traditionnels à base de plantes
244 Contribution visée au II de l’article 8 de l’ordonnance no 2003-1213 du 18 décembre 2003
245 Majoration de la taxe de séjour pour les logements haut de gamme
246 Taxe de voirie
247 Taxe sur les ventes et locations de vidéogrammes destinés à l’usage privé du public (TCA)
248 Péréquation entre organismes de logement social
249 Contribution sur les mises jouées sur les paris sportifs en ligne de la Française des jeux et des nouveaux opérateurs agréés
250 Redevance destinée à financer les missions de service public confiées aux sociétés de courses
251 Prélèvement affecté au Centre des monuments nationaux
252 Taxe sur les jeux en ligne
253 Contribution tarifaire d’acheminement
254 Droit dû par les entreprises ferroviaires pour l’autorité de régulation des activités ferroviaires
255 Imposition forfaitaire sur le matériel roulant circulant sur le réseau de transport ferroviaire et guidé géré par la RATP
256 Taxe forfaitaire sur le produit de la valorisation des terrains nus et immeubles bâtis résultant de la réalisation d’infrastructures de transport collectif en site propre ou d’infrastructures ferroviaires en Île-de-France
257 Taxe forfaitaire sur le produit de la valorisation des terrains nus et immeubles bâtis résultant de la réalisation d’infrastructures de transport collectif en site propre ou d’infrastructures ferroviaires hors Île-de-France
258 Contribution additionnelle aux prélèvements sociaux mentionnés aux articles L. 245-14 et L. 245-15 du code de la sécurité sociale
259 Contribution de 0,1 % assise sur les rémunérations retenues pour l’assiette de la taxe d’apprentissage
260 Redevance sanitaire d’abattage
261 Taxe sur les voitures particulières les plus polluantes
262 Redevances (pollution et prélèvements) au profit des agences de l’eau
263 Prélèvements sur les jeux d’argent inscrits aux art. L. 137-19 à L. 37-22 du code de la sécurité sociale
264 Versement de transport dû par les entreprises de plus de 9 salariés implantées en province
265 Redevance sanitaire de mise sur le marché de produits de pêche et de l’aquaculture implantées en Île-de-France
266 Redevance sanitaire de transformation de produits de pêche et de l’aquaculture


avril 2017

Dans ces temps très agités (politiquement parlant) un peu d'humour ne fait pas de mal :

- « Le mot « long » est plus court que le mot « court », c’est dingue non ? »

- « Si les lentilles vous font péter, portez des lunettes. »

- « Le passé m’effraie, l’avenir me fait peur. Heureusement qu’il y a le présent. »

Trois réflexions de Philippe Geluck


mars 2017 Dans ces temps pré-électoraux, vraiment raz le bol, il n'y a rien a ajouter :

- D'abord à gauche, plus nul tu meurs

- ensuite comment voter pour des voyous ?

- Conclusion


février 2017 Revenons à des réflexions plus positives :

- “La formule sacrée du positivisme : l'amour pour principe, l'ordre pour base, et le progrès pour but.” de Auguste Comte

- “Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” de Martin Luther King Extrait de Discours - 31 Mars 1968


janvier 2017 Une excellente réflexion sur les religions, de quel droit au nom de la religion, on peut sacrifier, tuer, massacrer, il y en a assez : une blagounette que je partage volontier :


décembre 2016 Quelques réflexions à méditer :

ces remarques prennent tout leur sens après l'élection et l'arrivée au pouvoir de Donald T.


novembre 2016 Quelques remarques sur les religions :

Après notre voyage dans l'un des pays les plus religieux de la planète (l'Indonésie où il est OBLIGATOIRE d'avoir une religion), je ne peux m'empêcher cette réflexion ;


octobre 2016 : Quelques pensées philosophiques sur les voyages :

- “Certains pensent qu'ils font un voyage, en fait, c'est le voyage qui vous fait ou vous défait.” de Nicolas Bouvier extrait de L'usage du monde

- “On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées.” de Hippolyte Taine

- “Le secret du voyage est dans l'attente et nulle part ailleurs.” de Victor-Lévy Beaulieu extrait de Satan Belhumeur


septembre 2016 : Quelques réflexions sur notre monde :

“La crise écologique est avant tout une crise spirituelle.
J'appelle de tous mes voeux des choses dont on n'a pas idée et qui se préparent.
Il faut s'attendre à un cataclysme dans nos comportements et modes de vie, prémices d'un monde où nous serons en bel équilibre avec notre environnement ... une humanité qui saura retrouver les voies de la contemplation et de la sobriété.”
de Robert Coudray

“Devant ma maison...
Pas d'autoroute, pas d'aéroport, pas de pylônes, pas de champ pétrolifère, pas de TGV, pas d'élevage de cochons ni de centrale nucléaire, pas de carrière, pas d'immeuble, pas de décharge, pas d'enfants énervés dans une cour bitumée d'école, pas de guerre...

Des papillons et des oiseaux." de Robert Coudray


août 2016 Quelques pensées philosophiques :

- “C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.” de Érasme Extrait de Eloge de la folie

- Avant de repartir bientôt en voyage : “Les paysages nous attirent dans la mesure où ils sont le miroir de notre perception intérieure. ” de Hélie de Saint Marc Extrait de Les sentinelles du soir


juillet 2016 Une réflexion sur l'ancienneté et la nature :

“Ce qui vieillit en nous, c'est le logement. Le locataire ne vieillit pas.” de Charles Gounod

“L'homme est fou. Il adore un dieu invisible et détruit une nature visible, inconscient que la nature qu'il détruit est le dieu qu'il vénère." Hubert Reeves


juin 2016 : Être et Avoir
L’auteur de ce très beau poème est " Yves Duteil "


Quelle extraordinaire et belle comparaison entre le verbe " avoir " et le verbe " être " le tout en poème. Il faut pour si bien réussir une telle présentation être un expert de la langue française…… " Chapeau " !


>
Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

>
Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau.

>
Bien qu'opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.

>
Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s'est fait avoir.

>
Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu'Être, toujours en manque.
Souffrait beaucoup dans son ego.

>
Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.

>
Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder.

>
Avoir était ostentatoire
Lorsqu'il se montrait généreux,
Être en revanche, et c'est notoire,
Est bien souvent présomptueux.

>
Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l'abri.
Alors qu'Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.

>
Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur,
Et sa noblesse est à ce prix.

>
Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.

>
Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.

>
Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être, c'est exister.
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.

>
Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.

>
....Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait.....

>


Un Grand Bravo à Yves Duteil !!!


mai 2016 : Une réflexion, je reviens à mes sources :

“Ce n'est pas d'un tête-à-tête ni d'un corps à corps, c'est d'un coeur à coeur que nous avons besoin.” de Pierre Teilhard de Chardin


avril 2016 Initiation à la langue de bois :
Faites une phrase avec n'importe quelle case 1 + case 2 + case 3 + case 4.
Balayez dans tous les sens... ça marche à tous les coups !
A présent vous pouvez vous lancer dans une carrière politique... on cherche des volontaires pour une primaire !!!


mars 2016 Une réflexion sur les cons, ne voyez aucune allusion à nos hommes politiques actuels...

" Vous savez quelle est la différence entre un con et un voleur ? ... Un voleur, de temps en temps ça se repose !" de Georges Lautner Extrait de Le Guignolo


“La vérité, c'est qu'il y a une quantité incroyable de gouttes qui ne font pas déborder le vase.” de Romain Gary Extrait de Gros-Câlin


février 2016 Des statistiques impressionantes :

Que se passe-t-il sur Internet en 1 minute ?

Les chiffres datent de 2015 et proviennent d'Exelacom. Sur Internet, en une minute, il y a :

204 millions d’emails envoyés
47.000 applications mobiles téléchargées
119.760 dollars de vente sur Amazon
plus de 13.300 heures écoutées sur Spotify
120 nouveaux comptes créés sur LinkedIn
547.200 nouveaux tweets et plus de 320 nouveaux comptes créés sur Twitter
2,4 millions de recherche sur Google
2,78 millions de vidéos regardées sur Youtube et 300 heures mis en ligne
plus de 104.300 appels sur Skype
293.000 situations mis à jour sur Facebook et 136.000 photos téléchargées


janvier 2016 Une réflexion sur les voleurs que sont les banquiers, qui viennent d'inventer (à compter du 1er janvier 2016) des frais de tenue de compte qui s'ajoutent aux précédents, déjà très lourds.

" Un banquier c'est quelqu'un qui vous prêtre un parapluie quand il fait beau, et vous le reprend quand il pleut" George Bernard Shaw


décembre 2015 Trois petites réflexions en passant :

- “la première fierté d'un homme est d'avoir grandi dans le corps d'une femme...” de Amine Manai je ne connais pas, j'ai lu cela sur Facebook

- “L'argent ne représente qu'une nouvelle forme d'esclavage impersonnel à la place de l'ancien esclavage personnel.” de Léon Tolstoï Extrait de L'argent

La dernière, un scandale que l'on est pas près de voir sauter, ça parle d'argent aussi, mais me laisse sans voix quand on parle de faire des économies. Pour le coup, la droite et la gauche sont d'accord pour nous entuber.



Il suffirait d'un sénateur et quatre députés par région, trop facile à compter, mais il faudrait se mettre à dos à peu près 1000 notables.


novembre 2015 Il y a longtemps que j'ai cette pensée en réserve :

«C'est une folie d'haïr toutes les roses parce qu'une épine vous a piqué, d'abandonner tous les rêves parce que l'un d'entre eux ne s'est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu'une a échoué... C 'est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu'une vous a trahi, de ne plus croire en l'amour juste parce qu'un d'entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d'être heureux juste parce que quelque chose n'est pas aller dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ...» extrait du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry


octobre 2015 Après avoir visionné, une vidéo postée par les combattants de Daesh sur FB, (l'exécution d'une femme dans la rue sans autre forme de procès) et tous ces monstres en train de filmer la scène avec leur téléphone portable, une énorme envie de vomir. Nous ne sommes pas sur la même planète que ces barbares.

“La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie.” de Victor Hugo Extrait de Actes et Paroles


septembre 2015 Une réflexion d'un inconnu, en forme de poème, je vous laisse réfléchir devant une telle justesse de ton

" Vieil homme grincheux.

Que voyez-vous, infimières ? . . .. . .Que voyez-vous ?
À quoi pensez-vous.. . lorsque vous me regardez ?
À un vieil homme grincheux, . . . . . . pas très sage,
aux habitudes hésitantes .. . . . . . . .. et au regard perdu dans le lointain ?
Qui bave en mangeant .. . ... . . et ne répond jamais aux questions.
Qui, lorsque vous criez . . "J'aimerais que vous fassiez un effort !"
Semble ne pas réagir du tout . . . à toutes ces choses que vous faites.
Un homme qui perd . . . . . .. . . toujours une chaussette ou une chaussure ?
Qui, en résistant parfois . . . ... vous laisse faire ce que vous voulez,
pour le nourrir et le baigner . . . .et pour remplir ces longues journées ?
Est-ce que c'est à cela que vous pensez ?. . Est-ce que c'est ce que vous voyez ?
Alors ouvrez les yeux, infirmières. Car vous ne me voyez pas.
Je vais vous dire qui je suis . . . . .. Alors que je suis assis ici,
alors que je vous obéis, .. . . . alors que je mange ce que vous me donnez.

Je suis un enfant de dix ans . . J'ai un père, une mère,
des frères et des soeurs .. . . .. . qui tous s'aiment beaucoup.
Je suis un garçon de 16 ans . . . .. vif et motivé,
qui n'a qu'un espoir : rencontrer . . .. . . au plus vite celle qu'il aimera.
Je suis un futur marié de vingt ans . . . ..au coeur palpitant.
Je peine à me souvenir des voeux .. .. .que j'ai promis d'honorer.
Maintenant âgé de 25 ans . . . . .j'ai désormais des enfants.
qui ont besoin de mes conseils . . . et d'un foyer heureux et sûr.
À 30 ans, .. . . . . mes enfants grandissent vite,
unis comme les doigts d'une main . . .. par des liens qui devraient être durables.
À 40 ans, mes jeunes fils .. .sont devenus grands et sont partis,
mais ma femme est toujours à mes côtés . . pour voir que je ne leur en veux pas.
À 50 ans, à nouveau, .. ... des bébés jouent autour de moi,
À nouveau, il y a des enfants à la maison . . . . Ma bien-aimée et moi.
Le pire n'est plus à venir, il est déjà là . . . . Ma femme n'est plus.
Je me tourne vers le futur ... . . . . Je tremble de peur.
Car tous mes enfants ont désormais leurs .. . . propres petits.
Et je pense au temps qui passe . . . et à tout l'amour que j'ai reçu.
Je suis désormais un vieillard . . . . . . .. et la nature est particulièrement cruelle.
La vieillesse est une mauvaise blague . . . . . . . qui nous fait paraître stupides.
Le corps s'écroule .. .. . La grâce et la vigueur disparaissent.
Il ne reste plus qu'une pierre . . . là où autrefois j'avais un coeur.
Mais au fond de cette vieille carcasse . il reste un jeune homme, tapi dans l'ombre,
et de temps en temps . . . . . mon coeur épuisé s'emballe
lorsque je me souviens de tous les moments joyeux . . . . .. . Je me souviens aussi des moments douloureux.
Et j'aime et je vis . . . . . . . de nouveau ma vie.
Je repense à toutes ces années, bien trop peu nombreuses . . .. bien trop vite parties.
Et j'accepte ce triste état de fait . . . Rien ne dure éternellement.
Ouvrez donc les yeux .. . . . .. . . Ouvrez les yeux, et regardez bien.
Je ne suis pas un vieil homme grincheux .
Regardez de plus près . . . . et admirez .. .. . .. .... . MOI !!

Souvenez-vous de ce poème lorsque vous croiserez une personne âgée que vous aurez envie d'ignorer, sans faire l'effort de chercher l'âme d'enfant qui vit en son sein. Car un jour, nous aurons tous cet âge avancé !

texte original de Phyllis McCormack, traduit par Bridoz.com

Les choses les plus belles et désirables de ce monde ne sont ni visibles ni tangibles. Elles doivent être ressenties avec le coeur !


août 2015 Quelques réflexions sur les voyages qui me fascinent toujours autant :

- “Comme tout ce qui compte dans la vie, un beau voyage est une oeuvre d'art.” André Suarès extrait de Le voyage de Condottière

- “Le but de notre voyage, de notre quête est de parvenir à percer le mystère des choses de la vie.” Proverbe africain


juillet 2015 J'aime cette réflexion, de Mark Twain, je rajouterai à l'exemple de 90% de nos rond-points, les dépenses de nos élus ne sont jamais réfléchies pour ce qu'elles pourraient nous servir, mais avant tout à quoi cela peut leur rapporter...

" On pourrait citer de nombreux exemples de dépenses inutiles. Les murs des cimetières : ceux qui sont dedans ne peuvent pas en sortir, et ceux qui sont à l'extérieur ne veulent pas y entrer." de Mark Twain


juin 2015 De l'humour avec une prédiction d'Albert Einstein, au combien vrai, nous devrions nous méfier des suites :


mai 2015 Ma petite fille devrait en savoir quelque chose, elle a tendance à faire roue libre, pendant ce nouvel apprentissage :

"La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre". de Albert Einstein


avril 2015 Un peu d'humour :

" Un concerné n'est pas forcément un imbécile en état de siège pas plus qu'un concubin n'est obligatoirement un abruti de nationalité cubaine." Pierre Dac


mars 2015 : Une réflexion sur la sagesse des anciens :

« Les conseils de la vieillesse éclairent sans réchauffer comme le soleil d'hiver. » de Vauvenargues Extrait de Réflexions et maximes


février 2015 : Après les évènements tragiques de ce mois de janvier, je ne pouvais pas ne pas noter quelques réflexions des caricaturistes abattus, mais ceci dit, je n'aimais pas le journal Charlie Hebdo et, après avoir feuilleté le dernier numéro (que je n'ai pas acheté), je n'ai pas changé d'avis, je n'aime toujours pas. Au premier degré je coince et il me faut prendre beaucoup de recul pour sourire.

« Je n'ai pas l'impression d'égorger quelqu'un avec un feutre. Je ne mets pas de vies en danger. Quand les activistes ont besoin d'un prétexte pour justifier leur violence, ils le trouvent toujours » de Charb
Dans une interview pour Le Monde, 2012

« La caricature sert un peu à venger des gens qui eux ne peuvent pas s’exprimer. » de Tignous
Dans une interview à « Celui-là, il va tuer » », Sociétés & Représentations en 2000

« La caricature est un témoin de la démocratie. » de Tignous
Extrait d'une interview au Festival de Berck-sur-Mer le 4 décembre 2012

« Je crois pas en Dieu, mais je fais quand même des prières, on sait jamais... » de Georges Wolinski
Extrait de Vos gueules les femmes

« Autrefois, il n'y avait que les catholiques qui nous emmerdaient, désormais ce sont les trois religions monothéistes. » de Cabu
Dans une interview à Paris Match le 28 juin 2012

En conclusion, le dernier mot à l'Abbé Pierre
« L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien. Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. » de l'Abbé Pierre


janvier 2015

Une réflexion sur la relativité :

- "Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité". de Albert Einstein extrait de Quelques unes de ses vérités.


décembre 2014 : Je suis, comme vous pouvez le voir, très inspiré par Einstein, ce mois-ci encore. Je trouve que cette réflexion s'applique particulièrement bien à certains français qui se laissent manipuler par les politiciens : exemple les élections UMP de cette fin de semaine. Comment voter pour un homme qui a tant de malversations à son actif, cela me laisse pantois...

- "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue " inspiré d'Einstein en 1950


novembre 2014 : Est-ce l'effet de l'âge et les douleurs qui se ranime avec l'humidité, mais ce mois-ci, une réflexion sur la mort :

- « Quand on pense à quel point la mort est familière, et combien totale est notre ignorance, et qu'il n'y a jamais eu aucune fuite, on doit avouer que le secret est bien gardé ! » de Vladimir Jankélévitch extrait de La mort


octobre 2014 Je suis, comme vous pouvez le voir, très inspiré par Einstein, ce mois-ci encore, mais soyons réaliste :

- "Je suis content de mes dernières années. J'ai gardé ma bonne humeur et je ne prend, ni moi ni les autres avec sérieux" inspiré d'Einstein en 1950


septembre 2014 Est-ce l'effet rentrée, mais je suis sérieux ce mois_ci et toujours inspiré par Albert Einstein :

- « On ne peut pas s'empêcher d'être impressionné quand on contemple les mystères de l'éternité, de la vie, de la structure merveilleuse de la réalité. C'est suffisant si l'on essaie de comprendre seulement un peu de ce mystère chaque jour .» de Albert Einstein

- « Dès qu'un sentiment s'exagère, la faculté de raisonner disparaît. » de Gustave Le Bon Extrait de "Hier et demain"


août 2014 Des amis :

- Un ami, c'est quelqu'un qui vous connaît bien et qui vous aime quand même Hervé Lauwick (auteur français)


juillet 2014 Face à la mer en littérature : - « Homme libre, toujours tu chériras la mer ! » de Charles Baudelaire Extrait de L'Homme et la mer


juin 2014 Autre philosophe :

« Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui. » cela ne fait aucun doute, à la vitesse où l'on fait des bétises.

«Ce qui empêche l'homme d'accéder au bonheur ne relève pas de sa nature, mais des artifices de la civilisation. » Claude Lévi-Strauss Extrait de Tristes Tropiques


mai 2014 Quelques bons mots de la littérature :

- Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres. de Henri Rochefort

- Enseigne aux autres la bonté, tu peux avoir besoin de leurs services. d'André Gide

Une petite dernière, un peu politique quand même, j'adore

- Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque : les plus haut placés sont ceux qui servent le moins. de George Clémenceau


avril 2014 : Marre des politiques, revenons aux choses sérieuses :

«Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin», proverbe africain

«Je pense que très rarement avec des mots. Une pensée vient, et je peux essayer de l'exprimer en mots par la suite.» Albert Einstein , 1916


mars 2014 : Nos politiques feraient bien de s'en inspirer, avec les derniers éclats de voix de droite et de gauche :

« Les injures sont les raisons de ceux qui ont tort. » de Fénelon


février 2014 : J'aime les voyages, mais il y a une partie que j'aime particulièrement, c'est le transport. Dans l'avion qui nous emmène, vers l'Est ou l'Ouest comme cette année, produit comme une parenthèse incroyable. Pourtant ces voyages, nous les avons tellement préparé qu'il ne devrait pas y avoir de surprise et pourtant cette dernière est totale et c'est l'avion qui produit cela en moi. Voici quelques maxime pour éclairer mon propos :

- On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées. Hippolyte Taine

- Le voyage est un retour vers l'essentiel. Proverbe tibétain

- Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. Marcel Proust

- Les voyages développent la mémoire : c’est toujours à destination que l’on se souvient d’avoir oublié quelque chose.

- En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager. Robert Louis Stevenson Extrait de Voyage avec un âne dans les Cévennes


janvier 2014 : soyons modeste et fidèle en amitiés pour commencer cette nouvelle année, alors quelques petites questions :

Un test pour trouver ce qui compte réellement pour nous, réfléchissons à ces 4 questions :

1 – quelles sont les 5 personnes les plus riches sur terre ?
2 – quelles sont les 5 dernières gagnantes de Miss Univers ?
3 – qui sont les 10 derniers gagnants des prix Nobel ?
4 – qui sont les 10 derniers gagnants des Oscars du meilleur acteur ?


C’est difficile, non ?
Personne ne s’en rappelle.
Les applaudissements passent !
Les trophées prennent la poussière !
Les gagnants sont oubliés…

A présent, 4 autres questions :

1 – quels sont les 3 professeurs qui ont le plus contribué à ta formation ?
2 – quels sont les 3 amis qui t’ont aidé(e) dans les moments difficiles ?
3 – quelles personnes t’ont fait te sentir spécial(e).
4 – quels sont les 5 personnes avec qui tu aimes passer du temps.


C’est plus facile, non ?
Les personnes qui ont un sens dans notre vie ne sont, pas “côtées” au maximum, avec le plus d’argent, avec les plus grands prix...
Ce sont celles qui se font du souci pour nous, qui prennent soin de nous, celles qui, en toutes circonstances, restent proches de nous .


Ces personnes simples, ne les oublions pas.
Souvent, elles nous ont beaucoup appris.


décembre 2013 : Retour à la politique car j'ai la triste sensation que l'on va droit dans le mur et ce n'est pas étonnant, voici une pensée d'Albert Einstein qui éclaire mon propos de ce mois-ci :

- C’est pure folie de faire sans arrêt la même chose et d’espérer un résultat différent. Albert Einstein

mais aussi, cette réflexion qui donne un peu d'espoir : il faut que ça bouge.

- Nous souhaitons contribuer à la formation d'un puissant mouvement citoyen, d'une insurrection des consciences qui puisse engendrer une politique à la hauteur des exigences. Stéphane HESSEL, Edgar MORIN - Le chemin de l'espérance

Ça pourrait changer pour les prochaines échéances, j'étais près à m'abstenir (ce que je n'ai jamais fait) et puis je vois que ça bouge un peu, alors à suivre...


novembre 2013 : Un peu de poésie d'un scientifique que j'admire : Son poème s'intitule Sans peur...

Sans peur, quittant de l'oeuf la tiède sauveté,
Tétard étrange et dérisoire,
Inconsciente ébauche, hors du moule jeté,
Il t'a fallu, jouant ou la blanche ou la noire,
Naître sans peur

Sans peur, dans les matins dorés et les midis,
Au grand soleil ou sous l'orage
Il faut, dans le fracas des tonnerres maudits,
Face aux cris des démons, aux brouillards, au mirage
Vivre sans peur.

Sans peur, au soir venu de l'ombre violette
- O vieux coeur enfin consolé -
Il te faudra, larguant l'amarre à l'aveuglette
Pour offrir au jusant ton esquif esseulé
Mourir sans peur.

Extraits du Livre de Théodore MONOD Et si l'aventure humaine devait échouer Page : 12


octobre 2013 Parlons de statistiques, et plus précisement d'inférence bayésienne :

Rappel de la théorie qui a été mise en avant par Myron Tribus

Une différence entre l'inférence bayésienne et les statistiques classiques, dites aussi fréquentistes, est que :

1) les méthodes bayésiennes utilisent des méthodes impersonnelles pour mettre à jour des probabilités personnelles, dites aussi subjectives (une probabilité est en fait toujours subjective, lorsqu'on analyse ses fondements),
2) les méthodes statistiques utilisent des méthodes personnelles pour traiter des fréquences impersonnelles.

Les bayésiens font donc le choix de modéliser leurs attentes en début de processus (quitte à réviser ce premier jugement en donnant des poids de plus en plus faibles aux a priori au fur et à mesure des observations), tandis que les statisticiens classiques se fixaient a priori une méthode et une hypothèse arbitraires et ne traitaient les données qu'ensuite.

La possibilité de diminuer automatiquement le poids des a priori au fur et à mesure de l’acquisition des données a permis aux modèles bayésiens d'être largement utilisés en "data mining" (*). En effet, contrairement aux méthodes classiques, il ne nécessitent que peu d'intervention humaines pour redéfinir les hypothèses lorsque ces dernières sont mauvaises.

Deux citations de Myron Tribus pour éclaircir le sujet :

- « Nous devons éviter que nos objectifs ne deviennent les geôles de nos enfants » (« We should ensure that our goals do not become their gaols », avec un jeu de mots entre goals/buts et gaols/geôles, assonance parfois simulée en traduction française par « nos jolis objectifs »). Cette phrase avertissait des dangers d'une spécialisation prématurée dans l'enseignement, toute spécialisation excessive devenant tôt ou tard un obstacle au recyclage.
Je rajouterais que cette maxime pourrait parfaitement s'appliquer au devenir de notre planète, cf. le dernier compte-rendu du GIEC septembre 2013.

- « La quantité de photons nécessaire pour que nous puissions photocopier une page est maintenant inférieure à celle qu'il nous faut pour la lire ».

(*) L’exploration de données, connue aussi sous l'expression de fouille de données, forage de données, prospection de données, data mining, ou encore extraction de connaissances à partir de données, « ECD » en français, « KDD » en anglais


septembre 2013 Une vrai maxime que j'applique :

- « On commence à vieillir quand on finit d'apprendre. » Proverbe japonais

et moi j'apprends tous les jours quelquechose.


août 2013 Parlons de l'injustice :

- « Celui qui sème l’injustice moissonne le malheur. » Proverbe français

- « Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. » de Martin Luther King Extrait du Lettre


juillet 2013 Réflexions :

" Tout est en évolution permanente.
Mais il arrive un temps où le changement devient soudain plus rapide, plus brusque, plus spectaculaire.
Le bourgeon compact se transforme en fleur épanouie.
La chenille s'extirpe de son épaisse gangue sombre et se mue en papillon léger et multicolore.
L'adolescent devient un adulte.
Une peuplade ne vivant que dans la peur, l'égoïsme et la violence, se transforme en civilisation consciente et solidaire.
Cette métamorphose s'effectue souvent par spasmes, contractions et douleurs.
Lorsqu'elle est achevée, il ne reste plus qu'une vieille enveloppe vide accrochée à une branche d'arbre, des souvenirs pénibles associés à des photos jaunies, des drames notés dans des livres d'histoire, des ruines et des musées, autant de vestiges dérisoires d'un monde archaïque.
Et l'être transmuté peut s'envoler vers le soleil pour faire sécher ses ailes neuves.
L'envie de rester dans le monde ancien est rassurante. La crainte d'avancer est naturelle. Pourtant, s'il refuse de changer, l'organisme se sclérose, étouffe dans sa veille peau, sans révéler son vrai potentiel.
Quand un individu arrive à élargir son champ de vision dans le temps et dans l'espace, il est naturellement tenté de souhaiter sa propre métamorphose, mais aussi de tous les êtres qui l'entourent. "

Bernard Werber, extrait de l'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu Tome VII. Cet extrait sert d'introduction au dernier roman de Bernard Werber, Troisième Humanité.


juin 2013 : parlons un peu des vieux, avec humour :

- Les vieux ont au moins cet avantage qu'ils sont au moins certains d'avoir été jeune, par contre aucun jeune n'est certain de devenir un jour vieux. Philippe Gueluk Extrait de la pensée du chat


mai 2013 : Réflexion sur notre soif de voyage (tant que l'on peut) :

- L'homme qui ne sort pas et ne visite pas dans toute son étendue la terre pleine d'une foule de merveilles est une grenouille de puits. Proverbe indien
Extrait du Pantcha-Tantra

- Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement. Gilbert Keith Chesterton


avril 2013 : Indignation, Nicolas, François, même combat, on se moque de nous :

«On ose nous dire que l'État ne peut plus assurer les coûts de ces mesures citoyennes {Sécurité Sociale, retraites, éducation etc.}. Mais comment peut-il manquer aujourd'hui de l'argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l'Europe était ruinée ? Sinon parce que le pouvoir de l'argent, tellement combattu par la Résistance, n'a jamais été aussi grand, insolent, égoïste, avec ses propres serviteurs jusque dans les plus hautes sphères de l'État.» Stéphane Hessel Extrait d'Indignez-vous

Comment va-t-on retrouver la France derrière ces deux quinquennats ?


mars 2013 :

Celle-là, elle me plaît bien


février 2013 : A propos de nos voyages :

- Les voyages forment la jeunesse, a dit un sage, mais ils déforment les chapeaux. Alphonse Allais (Extrait du Oeuvres posthumes)

- Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.
Montaigne
Extrait des Essais


janvier 2013

Nos amis américains n'arrivent pas à vieillir et cela ne ressemble à rien.

Leur président réussira-t-il à gagner cette bataille, rien n'est sûr, les lobbies sont terribles, il n'y a qu'à regarder les banques et les systèmes financiers, rien ne bouge depuis les belles promesses d'il y a 5 ans déjà.

Je vous livre ce petit dessin qui en dit plus long qu'il n'y paraît. Cliquer pour agrandir


décembre 2012

Une devinette posée par un de nos guides, à l'occasion de la visite d'un temple bouddhiste de Hué:

- Quelle est la différence entre la lettre A et une cloche d'un temple bouddhiste ?

Réponse : ?


novembre 2012 : Petit retour sur la dosimètrie, ce que je pressentais de mon temps se trouve démontré maintenant. On connaissait la radio-sensibilité des enfants, mais là, il s'agit aussi de génétique :

- Nous ne sommes pas tous égaux devant les rayonnements. Nicolas Foray

Pour des informations supplémentaires, cliquer ici


octobre 2012 : Une pensée de Léon Tolstoï :

- Le plaisir est pour le corps, le bien pour l'âme. Plaisir et Bien coïncident rarement. Extrait du Journal intime


septembre 2012 : Une réflexion sur l'âge qui me rassure :

- On commence à vieillir quand on finit d’apprendre. Proverbe japonnais


août 2012 : Un peu de détente ce mois-ci, c'est les vacances, avec des lois absurdes, loufoques, ridicules ou dépassées qui réglementent encore en 2012 les relations intimes ! :

- Dans l'Etat de l'Utah, une femme ne peut avoir de rapports sexuels dans une ambulance. Si cette loi est enfreinte, la femme aura sa photographie dans le journal, pour que tout le monde puisse la voir.

- Dans le Minnesota, tout être humain a pour interdiction d'avoir des rapports sexuels avec un poisson mort. (Rien n'est précisé pour les poissons vivants en revanche).

- Au Liban, il est formellement interdit aux hommes d'avoir des rapports sexuels avec des animaux... mâles ! En effet, ceux-ci peuvent, par contre, en avoir avec des animaux femelles. En cas de non respect de la loi, le contrevenant risque la peine de mort.

- En Californie, les femmes ne doivent pas faire l'amour avec une vache, sauf lors d'une partie sexuelle à trois.

- En Bolivie, tout homme ne doit pas faire l'amour avec sa femme et sa fille en même temps.

- Dans le Minnesota, une femme peut ordonner à son mari d'aller se brosser les dents si son haleine ne lui convient pas.

- En Californie, les chats et les chiens ne peuvent pas avoir de relations sexuelles sans une autorisation préalable.

- En Indonésie, les femmes doivent être plus petites que leur mari. Si ce n'est pas le cas, une partie des jambes devra être sectionnée.

- Au Japon, si les grands-frères souhaitent se marier avec la petite amie de leur petit frère, ces deux derniers ont pour obligation d'accepter.

- Dans le Dakota du Sud, les hôtels ont des chambres à lits jumeaux. Ceux-ci doivent être séparés de 60 cm si le couple réserve la chambre pour une seule nuit. Il est précisé qu'il est formellement interdit de faire l'amour au sol, entre les deux lits.

- Les femmes de Hong Kong ont le droit de vengeance grâce à une loi les autorisant à tuer leur mari en cas d'infidélité. Seulement, elles ne peuvent l'achever qu'à mains nues.

- Dans l'Etat de l'Iowa, les hommes ne peuvent pas boire autant de bières qu'ils le souhaitent. Lorsqu'ils sont au lit avec une femme, ils doivent se contenter de trois gorgées.

- Les Norvégiennes se doivent d'assouvir les désirs sexuels de leurs maris durant les longues journées d'hiver.

- En Floride, il est interdit d'avoir des relations sexuelles avec un porc-épic.

- Dans l'Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l'amour en pleine lumière. De ce fait, vous devez l'éteindre pendant chaque ébat amoureux.

- Une loi stipule que les gynécologues masculins du Bahreïn peuvent exercer, mais ne peuvent pas observer directement le sexe de leurs patientes. Ils doivent donc passer par l'intermédiaire d'un miroir.

- Dans la ville de Coeur d'Arlène, dans l'Idaho, les policiers doivent klaxonner trois fois et attendre deux minutes à côté d'une voiture s'ils pensent que ses occupants sont en train de faire l'amour. Une fois ces choses faites, ils peuvent demander aux occupants ce qu'ils sont en train de faire.

- En Indonésie, si un homme est pris en train de se masturber, il risque la décapitation.

- Dans l'Orégon, aux Etats-Unis, l'homme a la formelle interdiction de jurer au lit.

- De nombreux Etats des Etats-Unis ordonnent aux hommes de dissimuler leurs érections.

Ce travail de compilation a été réalisé par Maëlle Boudet


juillet 2012 : Une réflexion qui s'applique au nucléaire et qui devrait nous faire réfléchir :

Le problème du nucléaire reste entier en France

- Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. Arthur Schopenhauer


juin 2012 : Blagounettes sur les vieux :

- Savez-vous ce qu'est un homme DVD ?
C'est celui qui se Déshabille Vite et Dort
- Un homme DVD+R ?
C'est celui qui se Déshabille Vite, Dort, et Ronfle.
- Et un homme CD ?
C'est celui qui fume sa Cigarette et va Dormir...    Moralité...

Rien de tel que les vieux VHS... Viril, Habile et Sexy !

Papy  a encore toute sa tête...!     
C'est  un Papy qui vient de s’acheter une belle voiture toute neuve. Il  l’essaye sur l’autoroute puis il décide de la pousser à 160  kms/heure  pour voir. Au  bout d'un moment dans le rétroviseur il s'aperçoit  qu'un véhicule de  gendarmerie le suit, il accélère encore !!! Les Gendarmes  ont une voiture plus puissante et  le doublent, ils le font garer sur le  côté. Le chef descend du véhicule de police et lui  dit:  -"190  KMS/HEURE !!!!  Ça ne va pas Pépé !!!!!? Il me reste 30 minutes pour finir mon service, je veux bien me montrer indulgent et passer l'éponge à condition que vous me donniez un motif de cet excès de vitesse et surtout un motif que je n'ai pas  l'habitude d'entendre... Sinon P.V et points en moins ! "
Le  papy le regarde, réfléchit un moment et dit :  "Il y  a longtemps ma femme s'est tirée avec un Gendarme,
et là quand je vous ai  aperçu,  je me suis dit   " Bon Dieu !
Ça  y  est!  Ils me la ramènent !!! » 

Le  Papy est reparti sans P.V


mai 2012 Juste d'actualité :

- Un moyen de réduire les impôts serait d’organiser une élection chaque année, car il semble que l’année des élections il n’y ait jamais d’augmentation d’impôts. conversation de bar


avril 2012 Encore Léon Tolstoï :

- La vérité doit s'imposer sans violence.

- Ce n'est pas la violence, mais le bien qui supprime le mal.

- La charité du pauvre est de ne pas haïr le riche.

- De toutes les sciences que l'homme peut et doit savoir, la principale, c'est la science de vivre de manière à faire le moins de mal et le plus de bien possible. Lettre à Romain Rolland

On en est loin n'est-ce pas


mars 2012 : Encore une pensée qui fait mouche, surtout en cette période électorale avec le tohu-bohu ridicule de l'UMP sur la taxation des revenus dépassant 1 000 000 € :

- Si un homme a beaucoup plus qu'il ne faut, c'est que d'autres manquent du nécessaire. Léon Tolstoï


février 2012 : Deux citations, au combien vraies :

- Une chose facile à avoir en décembre, c'est du sang-froid. Alphonse Allais


- La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit. Alain
Extrait de Propos


janvier 2012 :

désolé ce n'est pas gai, mais c'est la triste réalité... Albert Einstein a écrit :

- Le mot progrès n’aura aucun sens tant qu’il y aura des enfants malheureux.


décembre 2011 : Toujours la crise... promenez-vous sur YouTube et taper Golden Sachs dans le moteur de recherche, vous ne serez pas déçu.

- "I believe that banking institutions are more dangerous to our liberties than standing armies. If the American people ever allow private banks to control the issue of their currency, first by inflation, then by deflation, the banks and corporations that will grow up around the banks will deprive the people of all property until their children wake-up homeless on the continent their fathers conquered."

"Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet, un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d'abord par l'inflation, ensuite par la récession, jusqu'au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquise."

serait de Thomas Jefferson, mais on en a pas la preuve, il reste que la citation me plait bien

- L'automne est le printemps de l'hiver. Henri de Toulouse-Lautrec

- L'homme moderne communique souvent mieux avec sa souris qu'avec sa langue. Paul Carvel Extrait de Jets d'encre


novembre 2011 : La crise est de plus en plus là, ceux qui l'on provoquée (en piochant dans la caisse), ne sont même pas inquiétés, est-ce que cela peut durer longtemps ?.

- Une banque vous prête un parapluie quand il fait beau et vous le reprend quand il pleut. George Bernard Shaw

- Nous cherchons toujours à savoir ce qui se passe dans la tête de ceux qui nous dirigent, même si nous avons toutes les raisons de penser qu'il ne s'y passe rien. Jean Amadou Extrait du Journal d'un bouffon

Je rajouterai, à la lumière de ce que j'ai appris ce mois-ci, ce n'est pas de leur faute, puisqu'ils (nos hommes politiques) ne dirigent rien, ils sont seulement aux ordres de quelques banquiers comme Golden Sachs...


octobre 2011 : Un peu de poésie cela ne fait de mal, et puis je suis loin de la mer

- Les mouettes naissent des mouchoirs que l'on agite au départ du bateau. Ramon Gomez de la Serna Extrait de Greguerias


septembre 2011 : La planète tourne de moins en moins rond et cela m'inquiète, voici deux reflexions glanées au fil de mes lectures.

- L'amour, le travail, la famille, la religion, l'art, le patriotisme sont des mots vides de sens pour qui meurt de faim. William O'Henry (1)

- Tu crois que les adultes auront remis le monde en état quand ils nous le passeront ? Bill Watterson (2)

(1) Ecrivain américain, Né à Greensboro le 11 septembre 1862 et Décédé le 05 juin 1910

(2) Illustrateur de BD américain Né en 1958


août 2011 :

Pour rester dans la physique, et toujours ébranlé par la catastrophe de Fukushima, voici l'affiche du film de Alain de Halleux qui porte cette maxime :

- L'homme a la mémoire courte, mais l'atome a la vie longue.

J'ai conseillé Alain pour ce film, qui pose de vrais questions : comment les enfants nés après le 26 avril 1986 parlent de l'accident.

Vous devez voir ce film, et vous pouvez le voir en cliquant sur la vignette tant qu'il est en ligne, sinon faite le moi savoir je vous en ferai une copie.

Tchernobyl 4 Ever

juillet 2011 : Pour revenir à la physique quantique, une nouvelle expérience donne une nouvelle valeur au rayon du proton :

- Le rayon du proton est un paramètre clé en métrologie physique, de nouvelles mesures (à l'aide de muons) ont commencé au début des années 2000, pour gagner en précision, (*) et les résultats remettent en question la taille habituellement reconnue. Ces résultats peuvent laisser entrevoir une physique nouvelle au-delà de celle décrite par la théorie en vigueur, une affaire à suivre.

R.Polh et al, Nature, 466, 213, 2010

(*) on donnait le rayon de 0,8768 femtomètre (10 E-15 mètre), il serait désormais de 0,84184 femtomètre


juin 2011 : Pour parler des singes :

- On ne peut nier que la femme a distancé la guenon plus que l'homme le singe. Jacques Deval Extrait d' Afin de vivre bel et bien

et encore

- L'homme est le seul mâle qui batte sa femelle. Il est donc le plus brutal des mâles, à moins que, de toutes les femelles, la femme ne soit la plus insupportable. Georges Courteline Extrait de La Philosophie


mai 2011 : A la fois de l'humour et pas si bête que ça, des réflexions du chat de Philippe Geluck

- La mort, c'est un peu comme la connerie,

- Le mort lui, ne sait pas qu'il est mort... c'est les autres qui sont tristes,

- Le con s'est pareil

et celle là encore meilleur :

- J'ai acheté ma télé avec 0% d'intérêt, et je dois dire qu'à quelques exceptions près, ils ne m'avaient pas menti.


avril 2011 : Une pensée politique :

- La dictature, c'est 'ferme ta gueule' ; la démocratie, c'est 'cause toujours'. Jean-Louis Barrault

confère les dernières élections avec un taux d'abstention de 56% !

- La conscience des mots amène à la conscience de soi : à se connaître, à se reconnaître. Octavio Paz Extrait de A Propos de Lopez Velarde


mars 2011 : Après notre voyage en Inde, encore une pensée de Ghandi

Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point. Qu'importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but. Gandhi

Extrait de Indian Home Rule


février 2011 : Une pensée d'actualité pour la Tunisie :

Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi. François Mitterrand

il ne croyait pas si bien dire


janvier 2011 : Pour préparer notre prochain voyage en Inde,

Il vaut mieux mettre son coeur dans la prière sans trouver de paroles que trouver des mots sans y mettre son coeur. Gandhi Extrait de "Le Jeune Inde"


décembre 2010

Ce mois-ci un peu de légèreté avant Noël :

Les seins et les trains électriques sont faits pour les enfants et ce sont les hommes qui jouent avec. Jean Cazalet


novembre 2010

Ce mois-ci retour sur la physique fondamentale et plus particulièrement sur les grands défis de la mécanique quantique, avec cette question d'un chercheur de Saclay, Etienne Klein qui dirige le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au CEA.

L'infiniment petit, c'est grand comment ? En physique quantique, tous les objets se trouvent dans plusieurs états à la fois. Seule la mesure détermine lequel. Une "nouvelle" (depuis les années 80) théorie de la décohérence montre qu'à notre échelle c'est l'interaction des objets avec leur environnement qui leur fait perdre leurs propriétés quantiques. En isolant au maximum les objets de leur environnement, on parvient à les conserver dans un état quantique superposé.

C'était le grand paradoxe de l'expérience de Schrödinger avec son chat quantique (février 2006)

L'objet le plus gros jamais observé dans tous ses états quantiques (particule et onde, 1632 fois plus grosse que l'atome d'hydrogène) est un molécule de fullerène de l'ordre du nanomètre composée de 60 atomes de carbonne et de 48 atomes de fluor. Pourra-t-on observer un jour de tels effets avec des objets de taille encore plus grande.


octobre 2010 : Ce mois-ci un blague pour se détendre avec l'arrivée de l'automne :
Un peu d'histoire religieuse cela ne fait pas de mal!!
QUI ÉTAIT JÉSUS ... ?
Les derniers développements des enquêtes et des études menées durant de longues années permettent maintenant d'affirmer que Jésus était un publicitaire tsigane juif d'origine italienne de couleur noire et habitant la Californie !!

Voici comment l'enquête en est arrivée à ces conclusions incontournables :

- Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Noir :
- 1) Il appelait tout le monde 'mon frère'
- 2) Il aimait chanter la gloire de Dieu
- 3) Il n'a pas eu un procès équitable...

- Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Juif :
- 1) Il a repris l'affaire de son père
- 2) Il est resté à la maison jusqu'à l'âge de 33 ans
- 3) Il était sûr que sa mère était vierge, et sa mère était sûre qu'il était Dieu

- Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Italien :
- 1) Il parlait avec les mains
- 2) Il buvait du vin à tous les repas
- 3) Il mangeait exclusivement de la cuisine à l'huile d'olive

- Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était californien :
- 1) Il avait les cheveux longs et il était toujours bronzé
- 2) Il aimait marcher pieds nus
- 3) Il a lancé une nouvelle religion

- Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Tsigane :
- 1) Il n'a jamais travaillé un seul jour
- 2) Il n'a jamais écrit une seule ligne
- 3) La police l'a arrêté dans un jardin public où il campait sans autorisation

- Il y a enfin 3 bonnes raisons de penser que Jésus était un publicitaire :
- 1) La bible est n°1 au hit-parade depuis sa parution (no 2, c'est le catalogue ikea )
- 2) Ses successeurs ont créé un paradis fiscal à Rome
- 3) Après 2000 ans de réflexion, personne n'est encore sûr d'avoir compris ce qu'il a dit..


septembre 2010 : Ce mois-ci une vision totalement différente et critique de la pensée de René Girard par René Pommier et qui d'emblée annonce la couleur :

René Girard, un allumé qui se prend pour un Phare

René Girard vise la même clientèle que Roland Barthes : les jobards. Comme lui, il a compris que, pour les ébahir, il ne fallait pas craindre de prendre le contre-pied du sens commun et d'aller résolument à l'encontre de l'expérience universelle. C'est ce qu'il fait en soutenant, c'est la thèse centrale de son livre, que nous ne désirons jamais que des objets déjà désirés par un autre et que nous ne les désirons que parce qu'il les désire. Selon lui, nos désirs ne sont jamais spontanés : ils nous sont toujours dictés ou suggérés par un tiers qu'il appelle le « médiateur ». Le désir ne va jamais directement du sujet à l'objet; passant toujours par un médiateur, il n'est jamais linéaire, mais toujours « triangulaire ». Croire à l'autonomie du désir est une illusion « romantique ». De telles affirmations devraient faire sauter au plafond n'importe quel lecteur a un peu de bon sens et de psychologie. Mais, à l'instar de Roland Barthes et de tant d'intellectuels de notre temps, René Girard affiche le plus parfait mépris pour le bon sens et la psychologie qui ne peuvent fournir, selon lui, que des « explications dérisoires ». Pourtant le simple bon sens nous dit tout de suite que, si le désir était toujours second, si nous ne pouvions jamais désirer qu'on objet déjà désiré par un autre, personne n'aurait jamais encore éprouvé le moindre désir. Car il faut bien que quelqu'un commence, il faut bien que quelqu'un donne l'exemple, il faut bien que l'objet que nous désirons parce qu'un autre l'a désiré avant nous, lequel ne l'avait lui-même désiré que pour la même raison, il faut bien que cet objet ait d'abord été désiré de façon spontanée. Tous les maillons d'une chaîne sont reliés à celui qui les précède, sauf le premier. Mais ce n'est pas seulement la logique qui condamne sans appel la théorie de René Girard, ce sont aussi les faits. A ne s'en tenir qu'à leur expérience personnelle, la plupart des individus, pour ne pas dire la quasi totalité d'entre eux, auront beaucoup de mal, et souvent n'y parviendront pas, à trouver des objets qu'ils n'ont désirés que parce qu'un autre les avait été déjà désirés. Ils n'auront, en revanche, que l'embarras du choix, tant ils leur paraîtront innombrables, pour trouver des objets qu'ils ont désirés de manière tout à fait spontanée. Qu'importe ? René Girard écrit pour les jobards et il sait que plus c'est difficile à avaler et plus ils se régalent.

tout l'article de René Pommier est ici


août 2010 : Ce mois-ci quelques lignes de René Girard qui font débat :

« L'homme désire toujours selon le désir de l'Autre » est le postulat du désir mimétique, dans un conflit tragico-comique dont les protagonistes deviennent interchangeables et transformés en « doubles » symétriques « en miroir » dans une relation duale de la rivalité mimétique qui conduit à la violence mimétique.
Sur la scène collective, la violence mimétique suscite la victime émissaire, bientôt transformée en dieu parce que son sacrifice a ramené la paix sociale. La violence et le sacré (1972) démonte ce dispositif qui expulse la violence en engendrant le sacré.
Sur le plan individuel, les hommes se haïssent parce qu'ils s'imitent. Le mimétisme engendre la rivalité, mais en retour la rivalité renforce le mimétisme. Les protagonistes d'un tel conflit tragique ou comique ne voient pas qu'ils sont interchangeables, symétriques, des « doubles », mais l'observateur extérieur le voit : il y a double logique, celle du désir et celle de l'imitation. En d'autres termes, faire de l'Autre un modèle, c'est faire de lui un rival.


juillet 2010 : Ce mois-ci une expérience intéressante réalisée par l'INRA.

Le goût est trompé par la vue : Le goût et l'odorat sont aussi une affaire de vue. Deux expériences menées par Gil Morrot, de l'INRA de Montpellier etr Frédéric Brochet, viticulteur, le montre très bien. En 1998, ils ont fait sentir deux fois un seul et même vin blanc à 54 étudiants en œnologie. La seconde fois , il était coloré en rouge. Les étudiants ont dû décrire les caractéristiques des deux vins. Aucun n'a flairé l'entourloupe puisque, pour décrire le vin coloré, tous ont utilisé des termes habituellement attribués au vin rouge : cassis, pruneau, mûre... Autres résultats alarmants quant à nos capacités olfacto-gustatives : 57 apprentis œnologues ont, après dégustation, noté plus sévèrement un vin de table, proposé à 15 jours d'intervalle d'un autre vin présenté comme un grand cru classé, sans savoir qu'il s'agissait du même breuvage. "Le goût du vin n'est pas dans la bouteille, il est dans la tête du dégustateur", résume Frédéric Brochet. Le cerveau, croyant avoir affaire à un vin rouge ou à un bon vin, modifie le goût ou l'odeur.

A méditer


juin 2010 : Ce mois-ci au détour de lecture, Robert Anson Heinlein Romancier américain (Né à Butler, Missouri le 07 juillet 1907, Décédé à Carmel dont Clint Eastwood est le maire, Californie le 08 mai 1988) :

- Les femmes et les chattes font ce qu’elles veulent, et les hommes et les chiens devraient se détendre et se faire à cette idée.

- Les femmes pardonnent tout... sinon la race humaine serait éteinte depuis longtemps.

- La logique est une manière méthodique de se tromper en toute confiance. J'aime surtout celle-ci, les deux autres sont pourtant vrai.


mai 2010 : Ce mois-ci au détour d'une lecture (*) : Si on retrouve vraiment cela sur les notices concernées (pas toutes vues de mes yeux) alors je comprends mieux pourquoi j'ai souvent l'impression que l'on nous prend pour des cons. A méditer... Ca peu tout de même bien fait sourire.

Sur un savon DOVE :
« Utiliser comme un savon normal » (C'est à dire?)
Sur un tiramisu Tesco's :
« A consommer avant .. voir ci-dessous », et en dessous, juste à côté de la date limite de consommation : « Ne pas retourner » (Trop tard, j'ai tout renversé ?)
Sur un pudding Marks & Spencer :
« Le produit sera chaud après avoir été réchauffé » (ça, si tu l'avais pas dit...!)
Sur le paquet d'un fer ROWENTA :
« Ne pas repasser les vêtements à même le corps » (Pourtant cela ferait gagner pas mal de temps, non ?)
Sur un somnifère Nytol :
« Attention ce produit peut entraîner un état de somnolence » (Et je le prends pourquoi, rappelez-moi ?)
Sur un sèche-cheveux SEARS, On peut lire :
« Ne pas utiliser en dormant » (Sans commentaire)
Sur un sachet de FRITOS :
« Grand concours, nombreux prix. Gratuit sans obligation d'achat. « Détails à l'intérieur du paquet» (Concours spécial pour couillons !?)
Sur un sirop pour la toux pour enfant :
« Ne pas conduire ou utiliser de machine-outil après absorption » (Je pense que l'on pourrait réduire énormément le taux des accidents sur les chantiers si on arrivait à réduire le nombre d'enfants de 5 ans qui conduisent un tractopelle alors qu'ils sont malades !)
Sur la plupart des guirlandes lumineuses de Noël :
« Pour usage intérieur et extérieur uniquement » (Oui, mais par rapport à quoi ?)
Sur un robot de cuisine japonais :
« Ne doit pas être utilisé pour un autre usage » (Là, il va falloir m'aider avec celle-là. Parce que franchement je suis assez dubitatif ....?)
Sur un paquet de cacahuètes Steinsbury :
« Avertissement : contient des cacahuètes » (Non ! ... sérieux ?)
Sur un paquet de biscuits apéritif Américain Airlines :
« Instructions : 1. Ouvrir paquet. 2. Manger biscuit (Moi, Tarzan. Toi, Jane. Nous voyager avec Virgin Express !! )
Et la meilleure pour la fin : Sur une tronçonneuse suédoise :
« Ne pas essayer d'arrêter la chaîne avec les mains ou les parties génitales » (Parce qu'il y a eu beaucoup de cas ??? Si ce n'est pas une erreur de traduction, ils sont balaises ces suédois !!!)

(*) Je ne lis pas tous ces auteurs en direct, mais j'ai un petit carnet où je note les choses quand cela me plait


avril 2010 : Ce mois-ci au détour d'une lecture (*) :

- Les hommes naissent égaux, dès le lendemain, ils ne le sont plus. Jules Renard Extrait de son Journal 1905 - 1910

- Sur le plus beau trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul ! Montaigne quand je lis cela, je pense à quelqu'un, mais je ne vous le dirai pas

- Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. Isaac Newton comme on le voit il n'y a pas de changement et les leçons des anciens ne servent pas à grand chose

(*) Je ne lis pas tous ces auteurs en direct, mais j'ai un petit carnet où je note les choses quand cela me plait


mars 2010 : Ce mois-ci une réflexion sur la mise en fiche de tous les français :

Seul les hors la loi auront une vie privé

Malgré de nombreuses voix qui s'élèvent, y compris parmi nos sénateurs et surtout la CNIL, rien n'y fait, 23 millions de français sont fichés à leur insu, sans droit de regard et surtout de rectification. Les fichiers (*) sont remplis d'erreur et à l'occasion on vous le fera savoir, mais peut être trop tard.

Pour en savoir plus : le site des renseignements généraux

(*) (STIC) (JUDEX) les plus importants mais il y en a d'autres


février 2010 : Ce mois-ci au détour d'une lecture :

- L'être humain est la proie de trois maladies chroniques et inguérissables : le besoin de nourriture, le besoin de sommeil et le besoin d'égards.
Henry de Montherlant Extrait de Carnets


- Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. Nelson Mandela
Extrait de Un long chemin vers la liberté


janvier 2010 : Ce mois-ci au détour d'une lecture :

La vocation est un torrent qu'on ne peut refouler, ni barrer, ni contraindre. Il s'ouvrira toujours un passage vers l'océan. Henrik Ibsen (*) Extrait de Brand

(*) Dramaturge norvégien


décembre 2009 : Petites réflexions sur la religion à l'approche de Noël :

- Si l'on y réfléchit bien, le Christ est le seul anarchiste qui ait vraiment réussi. André Malraux Extrait de L'Espoir

- L'idéal est pour nous ce qu'est une étoile pour le marin. Il ne peut être atteint mais il demeure un guide. Albert Schweitzer


novembre 2009 : Ce mois-ci retour à la physique fondamentale :

"L'intensité de la force gravitationnelle est incommensurablement plus faible que celles des autres interactions fodamentales de la physique. Et pourtant : un alpiniste qui escalade une montagne ne viendrait pas à penser que la gravité est une force aussi «faible» que cela. Songez toutefois que c'est l'attraction gravitationnelle de la Terre entière qui gêne le grimpeur dans son ascension. Songez aussi qu'un vulgaire aimant suffit pour dominer cette même interaction en attirant vers lui un trombone ou d'autres petits objets métalliques. À l'échelle des particules, la force gravitationnelle qui s'exerce entre deux électrons est, ainsi, 10ˆ42 fois moins importante que la force électrostatique ! Pourquoi une telle différence ? Les physiciens sont incapables de donner une justification à cet écart si important. Il leur apparaît comme un paramètre mystérieux, porteur d'un sens qui leur échappe, pour le moment. Mais aussi comme une raison supplémentaire de considérer la gravité comme une force à part, dont la nature véritable , plus fondamentale, resterait à déterminer."

Lisa Randall (*) explique que la gravité se cache dans d'autre dimensions, cette hypothèse sera testée dans les nouveaux accélérateurs de particules.

(*) Lisa Randall est professeur de physique théorique à l'université de Harvard


octobre 2009 : Ce mois-ci, vous avez dit écologiste ? une réflexion à propos du film de Nicolas Hulot "Le syndrome du Titanic"

Nicolas Hulot juxtapose des constats, mais n'explique pas. Ce qui nous laisse dans un sentiment de confusion assez désagréable : on voit que le monde ne tourne pas rond, (on le sait) mais sans comprendre exactement en quoi tout est lié, et encore moins ce qui pourrait régler le problème.

"Changer de cap", répond la voix-off de l'animateur. Tout en évitant soigneusement de nous donner une direction, sauf : "Il faut rendre désirables les remèdes."

Le titre peut être donne une explication : 5 minutes avant la fin du naufrage, on dansait sur le pont du navire


septembre 2009 :

Ce mois-ci un proverbe français qui fait réfléchir :

« Le navire qui n'obéit pas au gouvernail devra bien obéir au récif. »

Une réflexion sur nos choix de société et son évolution et où je ne trouve pas beaucoup d'élément de réjouissance.
La politique de la France cette année est d'une tristesse infinie, il n'y a que des paroles, tout le reste est vide et creux et l'on voudrait, à grand renfort de pub et de matraquage audiovisuel, nous masquer la réalité. A l'exemple de la prochaine loi sur le numérique :

(*) à noter que ce nom avait été déposé (6 mois avant la sortie), et donc la loi doit aussi changer de nom sous peine de piratage, un comble !!!
(*) Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet

août 2009 : ce mois-ci ce n'est pas temps une réflexion philosophique qu'une confirmation scientifique sur la mémoire :

Notre passé construit notre futur et nous en avons la preuve :

- Marcel Proust écrivait dans "A la recherche du temps perdu" : « ...Momentanément éclipsé, mon passé ne projetait plus devant moi cette ombre de lui-même que nous appelons notre avenir ... »

- Lorsque nous faisons des projets, notre cerveau utilise exactement les mêmes ressources que lorsque nous évoquons des souvenirs. Lilianne Manning (professeur de neuropsychologie à l'université de Strasbourg)

- Saint-Augustin évoquait, dès le IVème siècle, cette notion de passé fondateur : «De la même réserve (la mémoire) je tire d'autres et encore d'autres répliques... je les relie à la trame du passé, et même, de là, je tisse celle de l'avenir...» tiré des confessions


juillet 2009

Ce mois-ci encore un peu d'humour :

"On ne dit pas caravane, mais bus à histoires drôles".

"On ne dit pas gestionnaire de tâches, mais directeur des ressources humaines."

"On ne dit pas la maîtresse d'école, mais l'institutrice prend l'avion".

"On ne dit pas faire des vendanges, mais péter comme un dieu".

"On ne dit pas promiscuité, mais ma fiancée est saoule."

"On ne dit pas Calcutta, mais quelle chance tu as."

"On ne dit pas mélodie en sous-sol, mais gare la voiture au souterrain".

"On ne dit pas le petit poucet, mais le gosse est constipé."

"On ne dit pas abyssin, mais soutien-gorge."

"On ne dit pas Hélène Ségara, mais Hélène s'est perdue."

"On ne dit pas un poulet, mais un acarien moche."

"On ne dit pas acide aminé, mais l'ecstasy du chat."

"On ne dit pas un postérieur, mais une affiche qui rigole."

"On ne dit pas chaussures noires, mais pompes funèbres."

"On ne dit pas hyperbole, mais beaucoup de chance."

"On ne dit pas dégât des eaux, mais des marins."

"On ne dit pas un chapelet, mais un chat tondu."

"On ne dit pas un poète, mais un klaxon."

"On ne dit pas Richelieu, mais sympa la baraque."


juin 2009 : Ce mois-ci un peu d'humour, car le temps ne se prête pas aux balades :

Dans la série Monsieur et Madame xx ont un fils :

"Monsieur et Madame Pourfairlavaisselle ont un fils. Comment s'appelle t-il ?

Wladimir. Parce que "Wladimir Pourfairelavaisselle"

"Monsieur et madame "Patamob" ont un fils. Comment s'appelle t-il ?

Adémard. Parce qu'Adémard Patamob (elle ne démarre pas ta mob)."


"Monsieur et Madame "Bonbeurre" on un fils. Comment s'appelle t-il ?

Jean. Parce que Jean Bonbeurre (Jambon-beurre).


"Monsieur et Madame Menvussa ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?

Gérard. Parce que Gérard Manvussa (j'ai rarement vu ça)."


"Monsieur et Madame Gator ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?

Ali. Parce qu'Ali Gator (alligator).


"Monsieur et Madame Duciel ont cinq enfants. Comment s'appellent-ils ?

Betty, Baba, Noël, Candy et Sandra. Parce que Betty, Baba, Noël, Candy, Sandra Duciel (petit papa Noël, quand tu descendras du ciel)."


"Monsieur et Madame Lacheminée ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?

Ramon. Parce que Ramon Lacheminée (ramone la cheminée)."

"Monsieur et Madame Enfaillite ont une fille. Comment s'appelle t-elle ?

Mélusine. Parce que Mélusine Enfaillite (mets l'usine en faillite).

"Monsieur et Madame Talu ont quatre fils. Comment s'appellent-t-ils ?

Ils s'appellent tous Jean. Parce que 4 Jean Talu (quatre jantes alu).

"Monsieur et Madame Sonne ont deux fils. Comment s'appellent-ils ?

Pépito et Nicolas. Parce que Pépito, Nicolas Sonne (Pépito mi corazon)."

vous pouvez m'en envoyer d'autres : merci d'avance


mai 2009 : «Jusqu'à quand va-t-on accepter cette brutalité économique?» c'est la question que pose Gérard Mordillat dans son dernier livre "Notre part des ténèbres"

Il met le doigt sur quelque chose qui m'a toujours trotté dans la tête, à savoir, le virage prit au début des années 80 par les entreprises françaises et la mienne à l'époque (STMI) n'a pas échappée à la règle, c'est l'embauche et la mise au pouvoir d'un directeur financier. A compter de ce jour, plus rien n'a fonctionné comme avant. Et si la crise actuelle ne modifie pas cet état de fait, la crise ne sera pas résolue. La mise sur le tapis de milliards et milliards d'euro va partir en fumée. Je ne suis pas optimiste sur le devenir de la France et des autres états d'ailleurs. Tout cela ne sera que prétexte pour aliéner encore plus les travailleurs.


avril 2009 : Ce mois-ci le langage des SMS

- "D foi C galère 2 capT tt ce ki se 10 ds les forums…"

Doit-on en rire !!!


mars 2009 : Il y a 542 millions d'années, une révolution se déroule dans les océans : la faune, jusque-là peu diversifiée, change du tout au tout. Y apparaissent des animaux typiques de la plupart des embranchements actuels. Ces dernières années, les fouilles de gisements particulièrement riches en fossiles ont permis d'aller bien au-delà de la description de nouvelles espèces. Les paléontologues parviennent maintenant à décrire le fonctionnement de ces premiers écosytèmes, caractérisés en particulier par la présence de nombreux prédateurs.

Extrait d'un article de La Recherche mars 2009, "L'explosion cambrienne"


février 2009 : Ce mois-ci un coup de gueule et non pas une lecture

- Le nombre de beauf qui roule sur la route augmente, on les reconnait à la mise en évidence dans l'habitacle et en général sur le dossier de leur siège du gilet jaune de sécurité.

- Le téléphone portable est interdit, à juste titre au volant, mais que dire des affichages dans le champ de vision des GPS ? surtout sur l'autoroute où la seule information est une barre verticale, en général de couleur bordeaux !


janvier 2009 : Une réflexion de Paul Eluard pour bien commencer l'année

- On transforme sa main en la mettant dans une autre.


décembre 2008 : Nous rentrons du pérou, alors ce mois-ci une poésie Inca :

CHANT PASTORAL


Je voudrais avoir un lama
Dont le poil serait d’or
Brillant comme le soleil
Et fort comme l’amour,
Doux comme la nuée
Qui dissipe l’aurore.
Pour faire un quipu*
Où je marquerais
Les lunes qui passent
Et les fleurs qui meurent.

(région de Cuzco, recueilli par Alomias Robles, « literatura Inca », biblioth. De Cultura Peruana, 1938, p. 104)
(Traduction de P.G et A.P.)

* quipu = système de comptes des anciens Péruviens, consistant en un ensemble de nœuds, voir ci-dessous

quelques explications ici,

mais aussi sur Wikipedia en anglais (une traduction française serait la bienvenue)

 

A noter que la civilisation Inca ne connaissait pas l'écriture


novembre 2008 : Le temps me poursuit, voici une citation relevé dans un ouvrage de Milan Kundera Extrait de L’Immortalité

- La mémoire ne filme pas, la mémoire photographie.

et une autre d'Alfred Jarry que j'avais noté dans un coin

- L'oubli est la condition indispensable de la mémoire.


octobre 2008 : Une réflexion sur la réalité du temps, extrait de "Lothar Blues" une fiction de Philippe Curval

La vérité et le mensonge sont des notions que l'homme absorbe pour nourrir son cerveau. La réalité n'existe que dans l'instant. Avant, après, c'est une question d'opinion.


septembre 2008 : Le démarrage du grand accélérateur du CERN, le LHC m'interpelle sur les questions du vide et du zéro, en effet sans vide, il n'y aurai pas de mouvement possible. Les expériences qui vont se dérouler à 100 mètres sous la terre vont donner une nouvelle approche sur la recherche de nos origines mais aussi de la matière noire, à suivre donc, pour en savoir un peu plus.
C'est Albert Einstein qui disait :

- La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre.

Trois liens pour en savoir plus sur le zéro :

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9ro
- http://pagesperso-orange.fr/yoda.guillaume/Zero.htm
- http://www.col-camus-soufflenheim.ac-strasbourg.fr/Page.php?IDP=170&IDD=0

si les liens sont inactifs, alors ? vous savez faire copier-coller dans votre butineur favori...


août 2008 : Quelques penseurs du 19ème siècle m'interpèlent régulièrement, c'est le cas de Bernard Baruch

- Des millions de gens ont vu tomber une pomme, Newton est le seul qui se soit demandé pourquoi.

- Je ne serai jamais vieux. Pour moi, être âgé c'est avoir quinze ans de plus que moi.


juillet 2008 : Pas encore d'inspiration avec toutes les balades et surtout pas trop le temps de lire


juin 2008 : On ne sait pas grand chose encore de notre condition et de notre environnement, Ralph Waldo Emerson (poète et phylosophe américain) nous y faisait réfléchir déjà dans les années 1850 :

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.


mai 2008 : En souvenir de mai 68 (40 ans cela se fête) parmi les plus entendus ou vus et surtout anonyme, sauf le dernier :

- Sous les pavés, la plage.

- Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.

- Professeur vous êtes vieux et votre culture aussi.

- Il est absolument interdit d'interdire.

- Le patron a besoin de toi, tu n'as pas besoin de lui.

- Élections, piège à cons.

- Vivre sans temps mort et jouir sans entrave.

- La réforme oui, la chienlit non ! Charles De Gaulle


avril 2008 : Un extrait de "Achever Clausewitz" de René Girard

extrait du chapître III : Le duel et la réciprocité

... Les prohibitions religieuses ont sûrement retenu d'énormes escalades de la violence ; la crainte qu'elles inspirent, en revanche, doit s'émousser et avec elle leur capacité de prévenirles transgressions. Mais l'objet des prohibitions et des sacrifices rituels, qui visaient à calmer la colère de dieu, était bien de maintenir la violence en dehors du groupe. Je pense ainsi que les deux grandes institutions de la religion archaïque, les prohibitions et le sacrifice, ont joué un rôle essentiel dans le passage des sociétés pré-humaines aux sociétés humaines, en empêchant précisément les hominidés de se détruire. Les systèmes archaïques ont également dû renaître périodiquement de leurs cendres, en raison de leur incapacité à évacuer une fois pour toutes la réciprocité violente. Nous savons cela grâce aux intuitions pénétrantes des religions grecque et indienne.

Ce qu'on ne pouvait prévoir,en revanche, c'est que deux religions radicalement différentes des autres mettraient un jour un terme à l'éternel retour des religions. C'est avec la tradition biblique et chrétienne, en effet, que pour la première fois la suprématie de la foule est renversée et l'unanimité violente prise à rebours ; c'est avec cette tradition que le principe de réciprocité est très clairement désigné du doigt. Le Christ, dernier prophète, met alors l'humanité devant une alternative terrible : ou continuer à ne pas vouloir voir que le duel régente souterrainement l'ensemble des activités humaines, ou échapper à cette logique cachée au profit d'une autre, celle de l'amour, de la réciprocité positive. Il est à cet égard saisissant de voir à quel point réciprocité négative et réciprocité positive se ressemblent : c'est presque le même type d'indifférenciation, et de l'une à l'autre il en va pourtant du salut du monde ! Voilà le vrai paradoxe qu'il nous faut essayer de penser. Car dorénavant, ce n'est plus le bouc émissaire qui sera jugé coupable, mais l'humanité elle-même qui risque d'être jugée par l'histoire. Nous entrons donc dans une perspective eschatologique (*), la seule qui puisse aujourd'hui nous éclairer.

(*) L'eschatologie (Discours sur la Fin des Temps) relève de la théologie et de la philosophie en lien avec les derniers temps, les derniers événements de l’histoire du monde ou l’ultime destinée du genre humain, couramment appelée la « fin du monde ». Dans de nombreuses religions, la fin du monde est un événement futur prophétisé dans les textes sacrés ou le folklore. Plus largement, l’eschatologie peut embrasser des concepts qui sont liés tels que celui de Messie ou des temps messianiques, l’après-vie et l’âme.


mars 2008 : Un peu d'humour ce mois-ci avec quelques pensées de Jules Renard quand il parlait des femmes, elles sont tirées de son journal :

- Je me flatte d'avoir toujours le dernier mot dans mon ménage et ce mot est généralement oui.

- Quand je regarde la poitrine d'une femme, je vois double.

- Deux copains, le premier : Il y a deux ans que je n'ai pas parlé à ma femme,

l'autre : tu es fâché ?

Non, c'était pour ne pas l'interrompre.


février 2008 : - Un mot qui sonne bien et que je n'avais jamais entendu : sérendipité ?

Faculté de découvrir par hasard des choses qui rendent heureux. Trouver tout autre chose que ce que l’on cherchait, en saisir l’intérêt, se remettre en cause ; décider qu’il est supérieur à celui de l’objet originel de la recherche, et changer derechef d’objet : c’est la sérendipité. Le terme "serendipity" fut créé par le romancier (et premier ministre) britannique Horace Walpole en 1754.

Quelques liens pour en savoir plus :

- Une petite pensée sur l'optimisme de Jean de Lattre de Tassigny.

Un optimiste, c'est un homme qui plante deux glands et qui s'achète un hamac.


janvier 2008 : Un poème sur la mer de Gabriel Vicaire, toujours sur le thème de la tempête, c'est de saison

La Mer mauvaise

Mais la mer est mauvaise aussi, mauvaise en diable.
Oh ! sa voix rauque au fond de la conque effroyable,
C'est la folle, aux yeux convulsés, aux cris stridents ;
Elle écume, elle bave, elle grince des dents,
Elle hurle, elle bout, elle est en mâle rage.
C'est l'esprit monstrueux qui déchaine l'orage,
La reine au cœur glacé du royaume des morts,
Celle qui sans pitié, sans haine, sans remords,
Pour engloutir le mondeouvre ses bras de goule.
Et tout est noir, et tout chancelle, et tout s'écroule,
Sur le gouffre infini passe un souffle infernal.
Vite, bon sémaphore, arbore ton fanal !

décembre 2007 : Encore un poème sur la mer, ce mois-ci de Victor Hugo, toujours le thème : la tempête, c'est de saison

Quel effrayant vacarme il a fait cette nuit !
Je n'ai pu fermer l'oeil. Quel tumulte ! quel bruit !
Le vent dans mon esprit boulversait les rêves
Comme il chasse le soir les houles sur les grèves.
Le triton Équinoxe à pleins poumons soufflait.
Sourd comme l'ouragan, aigu comme un sifflet,
Le noir clairon des nuits emplissait tout l'espace.
S'il fallait que jamais sur un toit je grimpasse,
Hélas ! je m'en irais tout à travers les cieux
En faisant dans les airs cent folles pirouettes.
Avez-vous entendu grincer les girouettes ?...
Les portes tressaillaient et grinçaient sur leurs gonds.
Les moindres trous sifflaient ainsi que des dragons.
L'air passait par les murs comme au travers un crible.
C'était lugubre, étrange, extravagant, terrible,
Sinistre. Il me semblait, au bruit, au tremblement,
Aux clameurs qui tombaient d'en haut confusément,
Semblables dans l'espace à des vagues huées,
Que le diable volait au milieu des nuées.

 


novembre 2007 : Un poème sur la mer de Paul Verlaine, avec pour thème : la tempête

Marine

L'Océan sonore
Palpite sous l'oeil
de la lune en deuil
Et palpite encore,

Tandis qu'un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D'un long zigzag clair,

Et que chaque lame,
En bonds convulsifs,
Le long des récifs
Va, vient, luit et calme,

Et qu'au firmament,
Où l'ouragan erre,
Rugit le tonerre
Formidablement.


octobre 2007 : Rien ce mois-ci, nous étions de l'autre côté de la Terre, très occupé à réussir des images pour nos souvenirs

septembre 2007 : Retour à la science avec quelques interrogations de physicien sur les théories unificatrices. C'est Lee Smolin qui les pose.

1) Existe-t-il une théorie complète de la nature qui concilie relativité générale et mécannique quantique ? Autrement dit, existe-t-il des lois physiques valables à toutes les échelles ? C'est toute la question de la gravité quantique.

2) Peut-on expliciter les fondements de la mécanique quantique, c'est-à-dire donner un sens à cette théorie ?

3) Une seule théorie peut-elle unifier particules et force ? A l'instar de la théorie des cordes qui les explique toutes comme les manifestations d'une seule entité fondamentale.

4) Comment expliquer les valeurs des constantes du Modèle standard de la physique des particules ?

5) Qu'est-ce que la matière noire, cette matière inconnue six fois plus abondante dans l'univers que la matière ordinnaire, et l'énergie noire, une énergie tout aussi mystérieuse que l'on pense responsable de l'expansion accélérée de l'univers ? Si elle n'existe pas, il faut comprendre pourquoi la gravité est modifié à grande échelle. Plus généralement, il faut expliquer les valeurs des constantes du Modèle standard de la cosmologie.


août 2007 : L'été est propice à la lecture de pas mal d'ouvrages différents, j'avais du retard de lecture de BD et je suis surpris de trouver tant de matière à réflexion dans les dialogues des héros de Jean Van Hamme.

D'abord des extraits de la bande dessinée Thorgal

- «Comment peut-il être légitime qu'un homme règne sans partage sur d'autres hommes ?» La chute de Brek Zarith

- «L'espoir est le privilège des perdants...» La marque des bannis

- «La vraie chance des héros, c'est de plaire aux femmes.» Au-delà des ombres

- «La liberté est le seul bien pour lequel il vaille la peine de se battre.» Le maître des montagnes

- «C'est la guerre qui est honteuse, pas le fait d'y prendre part.» Le pays Qâ

- «La véritable force commence par la sagesse.» La magicienne trahie

- «Les dieux sont souvent injustes. Ils frappent les innocents pour mieux châtier les coupables.» Arachnéa

- «Il y a deux manières de vaincre : celle qui conduit au triomphe et celle qui mène au sacrifice.» Les 3 vieillards du pays d'Aran

- «Qu'est-ce qu'une vie ?... Rien. Un fil venant de nulle part n'allant nulle part, perdu parmi des millions de millions d'autres fils identiques mais dont le possesseur se croit le centre de l'univers.» Au-delà des ombres

- «Aucun homme n'est invincible. Il y a toujours un point faible. Le tout est de le trouver.»L'épée-soleil

- «Ce n'est pas le lit dans lequel tu es né qui compte, c'est le coeur qui bat dans ta poitrine.» L'épée-soleil

- «Qu'y a-t-il de plus beau qu'un oiseau libre qui vole vers le soleil ?» L'île des mers gelées

- «Dans l'art de faire du mal à son prochain, l'imagination de l'homme ne connaît pas de limites.» Les Archers

- «Les morts on toujours tort. Les gagnants, ce sont ceux qui restent en vie.» Les Yeux de Tanatloc

et de la bande dessinée Largo Winch

- «L'existence de l'homme n'est qu'un soupir dans le tourbillon de l'humanité.» La forteresse de Makiling

- ...


juillet 2007 : Avec un mois de juin très pourri, mes réflexions vont aux rêves. Une collection de citations relevées ici et là

- Les hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont. Jacques Brel

- Rêver, c'est se désintéresser. Henri Bergson

- Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur. Walt Disney entendu à la télé

- Rêve comme si tu vivais éternellement. Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui. James Dean

- Rêve de grandes choses, cela te permettra au moins d'en faire de toutes petites. Jules Renard

- Rêver, c'est franchir les frontières du monde physique, c'est entrer dans la lumière pure, c'est être illuminé et donc illuminer le monde à l'intention d'autrui.
Shashi Deshpande Extrait de Question de temps

- Il faut vivre pour rêver et non pas rêver pour vivre. Henri Jeanson

- Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité. Antoine de Saint-Exupéry

- Il faut faire de la vie un rêve et faire d'un rêve une réalité. Pierre Curie

- Dieu est-il le rêve de l'humanité ? Ce serait trop beau. L'humanité est-elle le rêve de Dieu ? Ce serait abominable. Arthur Schnitzler

- Il vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre, ce soit encore la rêver. Marcel Proust Extrait de Les plaisirs et les jours

- Le rêve est une des dimensions essentielles de l'existence et la poésie permet ce rêve. Jacques Chirac Extrait d'un entretien avec Bernard Pivot dans Paris-Match - Avril

- J'ai toujours rêvé d'un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu'un téléphone. Mon rêve s'est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon téléphone. Bjarne Stroustrup ( un informaticien)


juin 2007 : Encouragé par Voltaire, Vauvenargues, cet officier, est aussi un écrivain et un homme de coeur . « Je vois tous les jours dans le monde qu'un homme environné de femmes auxquelles il n'a pas parlé, comme à la messe, au sermon ne se décide pas toujours pour celle qui est la plus jolie et qui même lui paraît telle. Quelle est la raison de cela ? C'est que chaque beauté exprime un caractère bien particulier, et celui qui entre le plus dans le nôtre, nous le préférons. C'est donc le caractère qui nous détermine quelquefois, c'est donc l'âme que nous cherchons, et qui nous touche plus. Or, ce n'est pas aux sens que l'âme est agréable, mais à l'esprit : ainsi l'intérêt de l'esprit devient l'intérêt principal et si celui des sens lui était opposé, nous le lui sacrifions. On n'a donc qu'à nous persuader qu'il lui est vraiment opposé, qu'il est une tache pour l'âme, voilà l'amour pur. »

Extrait de "Vauvenargues, Officier et écrivain" de Pierre Roudy


mai 2007 : Glossaire (suite 4) : sur l'ESPACE

- De de SITTER : espace-temps plat, solution des équations d'Einstein en présence d'une constante cosmologique. L'espace de de Sitter représente un monde statique, mais sans matière.

- De MINKOWSKY : espace à quatre dimensions (trois d'espace et une de temps) où la théorie de la relativité restreinte prend une forme géométriquement simple ; en particulier, les changements de référentiels apparaissent de simples rotations et à ce titre conservent les distances (ce qui revient à affirmer la constance de la vitesse de la lumière dans différents référentiels).

- GÉODÉSIQUE Chemin le plus direct reliant deux points de l'espace-temps. En l'absence de masse ou d'énergie, l'espace-temps est plat et les géodésiques sont des droites. Dans le cas général ce sont des courbes - tout comme le plus court chemin entre deux points à la surface de la Terre, par exemple.


avril 2007 : Pourquoi le Temps est-il si difficile à définir ?

"Qu'est-ce donc le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais ; mais si on me le demande et que je veuille l'expliquer, je ne sais plus." Cette célèbre phrase de Saint-Augustin illustre le paradoxe qui se pose lorsque l'on parle du temps. Immergés dedans (impossible de nous en extraire), nous ne savons comment le définir.


mars 2007 : Glossaire (suite 3) :

- Courbure de Weyl ou tenseur de Weyl : La courbure de l'espace-temps représentant la gravitation en relativité générale a deux composantes : une qui est localement déterminée par la matière, le tenseur de Ricci, et l'autre qui existe même hors de la matière, le tenseur de Weyl.
- Échelle de Planck : En combinant de façon approprié la constante de la gravitation G, la vitesse de la lumière c et la constante de Planck, h, caractéristique de la théorie quantique, on obtient des grandeurs ayant les dimensions d'une longueur, d'une énergie (ou, de façon équivalente, d'une masse) et d'un temps. La longueur de Planck vaut 10-35m, l'énergie 1019GeV, le temps 10-44s. À ces ordres de grandeurs les effets quantiques doivent être pris en compte dans l'interaction gravitationnelle (gravité quantique) et les concepts usuels d'espace, de temps et de matière ne sont plus valables.

- Effet tunnel : Vu de l'intérieur, un trou noir est entouré par une barrière d'énergie insurmontable. Mais il existe en mécanique quantique un processus, conséquence des relations d'incertitude de Heisenberg, permettant que la densité de probabilité d'un objet quantique au-delà de la barrière soit non nulle. On a ainsi un moyen d'expliquer l'évaporation d'un trou noir.


février 2007 : Glossaire (suite 2) :

- Censure cosmique : Principe selon lequel les singularités se produisent en des endroits qui restent cachés à des observateurs extérieurs. Il revient au même de dire qu'il n'existe pas de singularités nues, c'est à dire sans horizon des évènements.

- Cône de lumière : Dans la représentation habituelle de l'espace-temps, les trajets empruntés par la lumière à partir d'un point donné (un évènement) sont distribués sur une surface conique (à quatre dimensions) ayant l'axe du temps comme axe de symétrie (le cône de lumière). Dans la mesure où aucun signal physique ne peut parcourir pendant un intervalle de temps donné une distance plus grande que celle parcourue par la lumière, tous les signaux ayant pour origine le sommet du cône sont nécessairement confiné dans le volume à l'intérieur du cône de lumière. L'intervalle qui joint le sommet à un point quelconque de ce volume est dit du genre temps. Un intervalle du genre espace joint le sommet du cône de lumière à un point situé à l'extérieur du cône de lumière. Les deux extrémités d'un tel intervalle ne sont pas causalement reliés puisqu'elles ne peuvent échanger aucun signal physique.


janvier 2007 : Glossaire (suite 1) :

- Nous avons déjà parler du "Chat de Schrödinger" en février 2006.

- Action : Produit d'une énergie par un temps, ou d'une impulsion par une longueur. L'action, grandeur physique introduite dans le cadre de la mécannique classique, joue un rôle crucial en mécannique quantique. Elle sert tout d'abord à délimiter le domaine quantique : dès lors que l'action caractéristique d'un système devient de l'ordre du «quantum d'action» h, la théorie quantique devient nécessaire ; on ne peut plus se contenter de l'approximation classique. L'action joue également un rôle essentiel dans la formulation développée par Feynman de la mécannique quantique : elle apparaît alors dans ce que l'on appelle une intégrale de chemin, définissant le comportement d'un objet quantique.

- Approximation du point-selle : Méthode permettant le calcul de certaines intégrales lorsque la fonction à intégrer présente des extrema.


décembre 2006 : Glossaire

- Constante cosmologique : Terme ajouté par Einstein en 1917 à ses équations. Ce terme se traduit par une répulsion à très grandes distances et serait nécessaire dans un univers statique pour compenser l'attraction gravitationnelle.

- Théorie des cordes : Le modèle des cordes fut inventé en 1969-1970 pour expliquer la physique d'une famille de particules, les hadrons (protons, neutrons, pions, etc.) en leur conférant une structure interne en termes de «quarks» reliés par des «cordes». Ce modèle dut être abandonné. Mais, de façon inattendue, il a pu être réinterprété comme un théorie décrivant toutes les interactions entre particules élémentaires, y compris la gravitation quantique.


novembre 2006 : La sortie du dernier film de Woody Allen "Scoop", m'a fait parcourir quelques uns de ses écrits et l'on trouve rapidement quelques bonnes citations, parfois sérieuses, mais souvent humoristiques. J'aime bien

Sur le thème du cinéma et de l'art :

"La vie n'imite pas l'art, elle imite la mauvaise télévision."

Sur le thème de Dieu et la religion

"Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse."

Sur le thème de la séduction

"Un bon élève, c'est celui qui reste à la bibliothèque même quand il n'y a plus de fille séduisante dans la pièce."

"La dernière fois que j'ai pénétré une femme, c'était en visitant la statue de la Liberté."

Sur le thème de l'intelligence

"L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible."

"L'intelligence artificielle se définit comme le contraire de la bêtise naturelle."

"Je suis si intelligent que mon cerveau est mon deuxième organe favori !"

Les maximes de Woody Allen

"On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes."

"Une auto-stoppeuse est une jeune femme, généralement jolie et court vêtue, qui se trouve sur votre route quand vous êtes avec votre femme."

"Une horloge cassée a raison au moins deux fois dans la journée."

"Les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix."


octobre 2006 : Les plus courtes sont souvent les meilleurs

Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. Baden-Powell


septembre 2006 : Une sentence ce mois-ci : les vacances sont plus propice à la lecture de romans

- Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout. Guy de Maupassant


août 2006 : Pour reprendre dans l'absurde, mais vrai (au fil de mes lectures) :

- Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien. Tchouang-Tseu

- Qui promène son chien est au bout de la laisse. Serge Gainsbourg

- Pour voir qu'il fait noir, on n'a pas besoin d'être une lumière. Philippe Geluk (Avenir du chat)

- L'équilibre est à mi-chemin entre les deux extrêmes. Bernard Weber (L'empire des anges)

- Il ne faut pas manger tes ongles parce qu'ils sont à toi. Si tu aimes les ongles, mange ceux des autres. Georges Darien (Le voleur)

une petite dernière pour aujourd'hui

- Les escaliers montent ou descendent selon le sens où on les prend. Jean Ferrat (chanson Ariane)


juillet 2006 : Quelques sentences en passant à travers mes lectures :

- On transforme sa main en la mettant dans une autre. Paul Eluard

- Les hommes naissent égaux, dès le lendemain, ils ne le sont plus. Jules Renard Extrait de son Journal 1905 - 1910

- Vivre, c'est changer du temps en expérience. Caleb Gattegno ---> Psychologue et scientifique égyptien 1911-1988 (pour en savoir plus)


juin 2006 : Juste une question :

- pourquoi il y a des extraits naturels de citron dans le liquide vaiselle et des produits de synthèse dans les boissons citronées?

vous pouvez vérifier, la santé de la vaisselle est-elle plus importante que la nôtre? c'est vraiment le monde à l'envers, à quoi pense nos industriels à part au profit immédiat ?


mai 2006 : Un ami m'a envoyé ce texte que je trouve très bon.

Le bon sens...mort au champ d'honneur

Nécrologie du "bon sens"

Aujourd'hui nous déplorons le décès d'un ami très cher qui se nommait " Bon Sens" et qui a vécu parmi nous depuis de longues années. Personne ne connaît exactement son âge, car les registres de naissances ont été perdu il y a bien longtemps dans les méandres de la bureaucratie.
On se souvient de lui pour des leçons de vie, comme " la journée appartient à celui qui se lève tôt ", " il ne faut pas tout attendre des autres " et " ce qui arrive est peut-être de MA faute ".
" Bon Sens " vivait avec des règles simples et pratiques, comme " ne pas dépenser plus que ce que l'on a ", et des principes éducatifs clairs, comme "ce sont les parents, et non les enfants, qui décident ".
" Bon Sens " a perdu pied quand des parents ont attaqué des professeurs pour avoir fait leur travail en voulant apprendre aux enfants les bonnes manières et le respect. Un enseignant renvoyé, pour avoir réprimandé un élève trop excité, a encore aggravé l'état de santé de " Bon Sens ".

Il s'est encore plus détérioré quand les écoles ont dû demander et obtenir une autorisation parentale pour mettre un pansement sur le petit bobo d'un élève, sans pouvoir informer les parents de dangers bien plus graves encourus par l'enfant.
" Bon Sens " a perdu la volonté de survivre quand des criminels recevaient un meilleur traitement que leurs victimes. Il a encore pris des coups quand cela devint répréhensible de se défendre contre un voleur dans sa propre maison et que le voleur pouvait porter plainte pour agression.
" Bon Sens " a définitivement perdu sa foi quand une femme qui n'avait pas réalisé qu'une tasse de café bouillante était chaude, en a renversé une petite goutte sur sa jambe, et pour cela a perçu une indemnisation colossale.
La mort de " Bon Sens " a été précédée par celle de ses parents : Vérité et Confiance, de celle de sa femme Discrétion, de celle de sa fille Responsabilité ainsi que de celle de son fils Raison. Il laisse toute la place à ses trois faux-frères " Je connais mes droits ", " C'est la faute de l'Autre " et " Je suis une victime ".

Il n'y avait pas foule à son enterrement car il n'y a plus beaucoup de personnes pour se rendre compte qu'il est parti. Si vous vous souvenez de lui, faites circuler cette lettre, sinon ne faites rien !


avril 2006 : Un titre provocateur, "Dieu contre Darwin", c'est le très long article de la Recherche ce mois-ci qui m'interpèle quelque part.
La biologie n'est pas mon domaine, mais les progrès de la science, aujourd'hui, nous oblige à nous poser beaucoup de questions car nous ne savons pas grand chose ? Le darwinisme évolue aussi : toutes les questions ne trouvant de réponse dans les certitudes du siècle dernier :

- Rôle du stress ;
- Le codage de nos cellules ne dépendant pas seulement de l'ADN ;
- À conditions de vie et ADN semblables, les organismes se développent différemment ;
- Le rôle de l'apprentissage ;
- Les traditions sociales.

Pietro Corsi, met aussi en pièce la présentation du "dessein intelligent" que des américains (bien pensants) veulent mettre en avant et présenter comme une démarche scientifique, à travers une lecture de la bible pour le moins partisane : «c'est une théologie, pas une science !»


mars 2006 : Retour au calcul ce mois-ci avec un nombre fascinant je veux parler du nombre Pi :

3,141 592 653 589 793 238 462 643 383 279 502 884 197 169 399 375 105 820 974 944 592 307 816 406 286 208 998 628 034 825 342 117 067 982 148 086 513 282 306 647 093 844 609 550 582 231 725 359 408 128 481 117 450 284 102 701 938 521 105 559 644 622 948 954 930 381 964 428 810 975 665 933 446 128 475 648 233 786 783 165 271 201 909 145 648 566 923 460 348 610 454 326 648 213 393 607 260 249 141 273 724 587 006 606 315 588 174 881 520 920 962 829 254 091 715 364 367 892 590 360 011 330 530 548 820 466 521 384 146 951 941 511 609 433 057 270 365 759 591 953 092 186 117 381 932 611 793 105 118 548 074 462 379 962 749 567 351 885 752 724 891 227 938 183 011 949 129 833 673 362 440 656 643 086 021 394 946 395 224 737 190 702 179 860 943 702 770 539 217 176 293 176 752 384 674 818 467 669 405 132 000 568 127 145 263 560 827 785 771 342 757 789 609 173 637 178 721 468 440 901 224 953 430 146 549 585 371 050 792 279 689 258 923 542 019 956 112 129 021 960 864 034 418 159 813 629 774 771 309 960 518 707 211 349 999 998 372 978 049 951 059 731 732 816 096 318 595 024 459 455 346 908 302 642 522 308 253 344 685 035 261 931 188 171 010 003 137 838 752 886 587 533 208 381 420 617 177 669 147 303 598 253 490 428 755 468 731 159 562 863 882 353 787 593 751 957 781 857 780 532 171 226 806 613 001 927 876 611 195 909 216 420 198 938 095 257 201 065 485 863 278 865 936 153 381 827 968 230 301 952 035 301 852 968 995 773 622 599 413 891 249 721 775 283 479 131 515 574 857 242 454 150 695 950 829 533 116 861 727 855 889 075 098 381 754 637 464 939 319 255 060 400 927 701 671 139 009 848 824 012 858 361 603 563 707 660 104 710 181 942 955 596 198 946 767 837 449 448 255 379 774 726 847 104 047 534 646 208 046 684 259 069 491 293 313 677 028 989 152 104 752 162 056 966 024 058 038 150 193 511 253 382 430 035 587 640 247 496 473 263 914 199 272 604 269 922 796 782 354 781 636 009 341 721 641 219 924 586 315 030 286 182 974 555 706 749 838 505 494 588 586 926 995 690 927 210 797 509 302 955 321 165 344 987 202 755 960 236 480 665 499 119 881 834 797 753 566 369 807 426 542 527 862 551 818 417 574 672 890 977 772 793 800 081 647 060 016 145 249 192 173 217 214 772 350 141 441 973 568 548 161 361 157 352 552 133 475 741 849 468 438 523 323 907 394 143 334 547 762 416 862 518 983 569 485 562 099 219 222 184 272 550 254 256 887 671 790 494 601 653 466 804 988 627 232 791 786 085 784 383 827 967 976 681 454 100 953 883 786 360 950 680 064 225 125 205 117 392 984 896 084 128 488 626 945 604 241 965 285 022 210 661 186 306 744 278 622 039 194 945 047 123 713 786 960 956 364 371 917 287 467 764 657 573 962 413 890 865 832 645 995 813 390 478 027 590 099 465 764 078 951 269 468 398 352 595 709 825 822 620 522 489 407 726 719 478 268 482 601 476 990 902 640 136 394 437 455 305 068 203 496 252 451 749 399 651 431 429 809 190 659 250 937 221 696 461 515 709 858 387 410 597 885 959 772 975 498 930 161 753 928 468 138 268 683 868 942 774 155 991 855 925 245 953 959 431 049 972 524 680 845 987 273 644 695 848 653 836 736 222 626 099 124 608 051 243 884 390 451 244 ...

Rappelez-vous le poème, je ne connaissais que les deux première lignes

 
Que j'aime à faire apprendre ce nombre utile aux sages ! 3 1 4 1 5 9 2 6 5 3 5
Immortel Archimède, artiste ingénieur, 8 9 7 9
Qui de ton jugement peut priser la valeur ?3 2 3 8 4 6 2 6
Pour moi, ton problème eut de pareils avantages.4 3 3 8 3 2 7 9
Jadis, mystérieux, un problème bloquait 5 0 2 8 8
Tout l'admirable procédé, l'œuvre grandiose 4 1 9 7 1 6 9
Que Pythagore découvrit aux anciens Grecs.3 9 9 3 7 5
0 quadrature ! Vieux tourment du philosophe1 0 5 8 2 9
Insoluble rondeur, trop longtemps vous avez9 7 4 9 4 4
Défié Pythagore et ses imitateurs.5 9 2 3 0
Comment intégrer l'espace plan circulaire ?7 8 1 6 4 0
Former un triangle auquel il équivaudra ?6 2 8 6 2 0
Nouvelle invention : Archimède inscrira8 9 9 8
Dedans un hexagone ; appréciera son aire6 2 8 0 3 4
Fonction du rayon. Pas trop ne s'y tiendra : 8 2 5 3 4 2 1 1 7
Dédoublera chaque élément antérieur ; 0 6 7 9
Toujours de l'orbe calculée approchera ; 8 2 1 4 8 0
Définira limite ; enfin, l'arc, le limiteur8 6 5 1 3 2 8
De cet inquiétant cercle, ennemi trop rebelle2 3 0 6 6 4 7
Professeur, enseignez son problème avec zèle 0 9 3 8 4 4

Un très bon site pour en savoir plus


février 2006 : Questions

Le chat de Schrödinger : Expérience de pensée imaginée par Schrödinger, d'après une idée initiale d'Einstein, mettant en évidence les difficultés conceptuelles liés à la réduction de la fonction d'onde lors d'une opération de mesure.

Un chat est enfermé dans une boîte qui contient également un atome radioactif, lequel a une chance sur deux de se désintégrer. Si la désintégration a lieu, un mécanisme libère un poison qui tue le chat. L'observateur, ouvrant la boîte, voit soit un chat mort soit un chat vivant avec des probabilités égales à 1/2 chacune. La «mesure» que constitue l'ouverture de la boîte a projeté l'état du chat sur l'un des deux états «vivant» OU «mort» ; mais avant cette «mesure», l'état du chat était une superposition des états «vivant» ET «mort».

Tout ceci mérite réflexion, et pour ceux qui seraient intéressés, l'adresse d'un site qui explique assez bien la chose : ici


janvier 2006 : Le calcul haute performance, a inspiré Michel Serres, mais d'autres avant lui :

- En voulant imiter les sons produits par un forgeron, Pythagore fut le premier à simuler une expérience ;

- Blaise Pascal, simula la fameuse expérience du Puy de Dôme, destinée à établir que la pesanteur et la pression de l'air explique le vide de Toricelli, mais elle n'eu jamais lieu que dans sa pensée ;

"Le réel change avec la pratique et les peurs, les religions et les mythes, les théories et les moyens d'observation, avec les outils et les appreils. Du coup, la perception commune et les objets eux-mêmes changent d'objectivité...[ ] À chaque génération ou presque son réel. [ ] Celle que visent les techniques de simulation me paraît aussi «réelle», ou aussi peu, que celle de ces Anciens sourcilleux qui croient, eux, la manipuler plus et mieux que leurs successeurs, parce qu'ils utilisaient des règles à calcul et que leurs enfants adoptèrent les ordinateurs dès l'âge tendre.OUi, cette réalité dépend, là, de la puissance de calcul. [ ] La simulation est une extension ou une généralisation de l'expérience."

Extrait d'un article publié dans "Clefs du CEA" N° 47 et 393


décembre 2005 : Ce mois-ci, une petite expérience ( L'ordre des lettres ) qui est assez intriguante, et Mesdames et Messieurs les professeurs des écoles, j'aimerais bien votre avis, vous qui enseignez à lire à nos chers têtes "blondes": méthode globale ou sillabique?


novembre 2005 : Quelques grandes questions de la science d'aujourd'hui (surtout physique et biologie), je n'apporte, évidemment pas de réponse, personne ne les a, mais toutes ces pistes sont à développer ( pour en savoir un petit peu plus, il faut lire le numéro 390 de "La Recherche" :

Sujet
Ils sont des spécialistes
1) À la recherche du temps zéro, problématique du "big-bang" Stephen Hawking, Andreï Linde, John Wheeler, Jean-Pierre Luminet ...
2) Qu'est-ce que la vie? Erwin Schrödinger, Robert Rosen, Francisco Varela, Gerald Joyce ...
3) L'équation ultime pour la physique : la théorie du tout existe-t-elle?Albert Einstein, Théodor Kaluza, Steven Weinberg, Juan Maldacena ...
4) Comment les neurones fabriquent la conscience?Francis Crick, Christof Koch, Gerald Edelmann, Guilio Tononi ...
5) Pourquoi l'homme a-t-il si peu de gènes? 25000, c'est bien moins que le riz Wilhem Johannsen, George Beadle et Edward Tatum, Richard Roberts ...
6) À quoi servent les rêves?Carl Gustav Jung, Jean-Pol Tassin, Pierre Marquet ...
7) L'hérédité sans gènes : la séquence de l'ADN ne suffit pas à expliquer la diversité des cellules et des organismesAndras Paldi
8) Ordinateurs : l'après-silicium? la loi de Moore est toujours d'actualitéPierre Vandeginste
9) L'univers noir, c'est très excitant! l'Univers est surtout constitué d'une matière inconnue...Nabila Aghanim
10) D'où vient la masse des particules? Franck Daninos
11) Des rayons cosmiques bien trop énergétiqueMurat Boratav
12) Vers une durée de vie sans limite ?Jacques Vallin
il y en a d'autres ... 

octobre 2005

Avec le retour de notre voyage en Chine, quelques pensées et sentence de Confucius s'impose.

Confucius est né en -551 et mort en -479

Les idées de Confucius - nom latinisé de Kong Fuzi - ont influencé toutes les civilisations d'Asie de l'Est. La croyance en la capacité de l'homme ordinaire à modifier son propre destin caractérise cet héritage. En contraste avec son incroyable influence, la vie de Confucius est d'une simplicité exemplaire. Instruit par sa mère, il se distingue par une infatigable envie d'apprendre. Sa maîtrise des arts lui permettent d'ailleurs de débuter une brillante carrière d'enseignant. Il s'implique en politique, souhaitant mettre ses idées humanistes en pratique auprès des gouvernements. Il devient magistrat puis Ministre de la Justice dans l'Etat de Lu. A 56 ans, il réalise finalement que ses supérieurs ne sont pas intéressés par ses idées et quitte le pays pour un exil de douze ans. Pendant ce temps sa réputation d'homme de vision se répand. A 67 ans, il retourne chez lui pour enseigner et écrire. Ses 'Entretiens' et ses théories, largement popularisés par ses disciples, constituent une doctrine de perfectionnement moral.

L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.

Mieux vaut étudier que jeûner tout un jour et veiller toute une nuit pour méditer en vain.

Tuer un homme pour sauver le monde, ce n'est pas agir pour le bien du monde. S'immoler soi-même pour le bien du monde, voilà qui est bien agir. (*)

Quiconque a entendu les cris d'un animal qu'on tue ne peut plus jamais manger de sa chair.

La vie de l'homme dépend de sa volonté ; sans volonté, elle serait abandonnée au hasard.

Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent. (*)

Que l'on s'efforce d'être pleinement humain et il n'y aura plus de place pour le mal.

Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions.

Pas trop d'isolement ; pas trop de relations ; le juste milieu, voilà la sagesse.

Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.

La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas.

Le tout est plus grand que la somme des parties.

Quand vous plantez une graine une fois, vous obtenez une seule et unique récolte. Quand vous instruisez les gens, vous en obtenez cent.

(*) nos hommes politiques devraient y penser plus souvent


septembre 2005

Pour revenir au débat entre S.W.Hawking et R.Penrose (voir réflexions de mars 2005)

Penrose est platonicien et Hawking est positiviste. Penrose est préoccupé par le fait que le chat de Schrödinger est dans un état quantique où il est pour moitié vivant et pour moitié mort. Il a l'impression que cela ne peut correspondre à la réalité. Moi, cela m'est égal. Je n'exige pas d'une théorie qu'elle corresponde à la réalité parce que je ne sais pas ce que c'est. La réalité n'est pas une qualité que l'on puisse tester avec du papier tournesol. Tout ce qui m'importe c'est que la théorie prédise les résultats des mesures. C'est ce que fait à merveille la théorie quantique. Elle prédit que le résultat d'une observation est soit le chat est vivant, soit le chat est mort. De même vous ne pouvez pas être légèrement enceinte ; vous l'êtes ou vous ne l'êtes pas.

Chapitre VII - Le débat - tiré de "La nature de l'espace et du temps"

Dans une toute petite mesure, je me suis inscrit pour dépouiller les résultats du collisionneur du CERN avec les temps morts de mes ordinateurs : projet LHC@Home


août 2005 : Encore quelques maximes pour les vacances et pour sourire.

Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est celui de chacun. Boris Vian "L'écume des jours"

Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux. Sacha Guitry


juillet 2005 : Ce mois-ci quelques réflexions glanées ici et là chez Albert Camus, que je gardais en réserve.

Le mariage d'Olivier et Myriam, les rende d'actualité.

C'est cela l'amour, tout donner, tout sacrifier sans espoir de retour. "Les justes"

Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre un homme et l'existence qu'il mène ? "Les Noces"

Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui. Caligula

Nul homme n'est hypocrite dans ses plaisirs. La chute

Rien au monde ne vaut qu'on se détourne de ce qu'on aime.

Que préfères-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté ou celui qui veut t'enlever ta liberté pour assurer ton pain ?

Je ne connais qu'un devoir : c'est celui d'aimer.


juin 2005 : Encore un peu de science pour parler d'un sujet écologique et polémique, je veux parler du "Gulf Stream".

"Une grande partie de la communauté scientifique continuait à vivre dans la bonne vieille idée que le Gulf Stream était le premier chauffage central de l'Europe lorsque Richard Seager et son équipe de l'université de Columbia (New-York) publièrent leurs travaux. Ces iconoclastes commencent leur démonstration tranquillement. Avec pédagogie, ils rappellent les trois phénomènes suceptibles d'expliquer la relative douceur européenne :

  1. le «stockage saisonnier» ; en été, l'océan emmagasine la chaleur reçue du soleil ; il la restituera peu à peu au long des mois d'hiver ;
  2. le Gulf Stream ;
  3. les grands vents de l'atmosphère.

Ces principes rappelès, Seager cherche à évaluer l'influence de cacun de ces systèmes sur l'originalité climatique de l'Europe.
Selon ces chercheurs, la conclusion des mesures les plus récentes est claire ; l'atmosphère transporte vers l'Europe beaucoup plus de chaleur que l'océan. Sans ces vastes circulations, les températures hivernales des latitudes moyennes, c'est-à-dire les notres, seraient inférieures de ... 27°C."

Extrait de Portrait du Gulf Stream (Éloge des courants) d'Érik Orsenna.

Pour en savoir plus : le club des argonaute


mai 2005 : La symbolique des chiffres

L'aventure de la conscience suit la symbolique des chiffres, lesquels ont été inventés il y a trois mille ans par les Indiens.

La courbe indique l'amour.
La croix indique l'épreuve.
Le trait horizontal indique l'attachement.
Examinons leurs dessins.

" 1 ". Le minéral. Un pur trait vertical. Pas d'attachement, pas d'amour, pas d'épreuve. Le minéral n'a pas de conscience. Il est simplement là, premier stade de la matière.

" 2 ". Le végétal. Un trait horizontal surmonté d'une courbe. Le végétal est attaché à la terre par sa barre horizontale symbolisant sa racine qui l'empêche de se mouvoir. Il aime le ciel et lui présente ses feuilles et ses fleurs pour recueillir sa lumière.

" 3 ". L'animal. Deux courbes. L'animal aime la terre et aime le ciel mais n'est attaché ni à l'un ni à l'autre. Il n'est qu'émotion. Peur, désir... Les deux courbes sont les deux bouches. Celle qui mord et celle qui embrasse.

" 4 ". L'homme. Une croix. Il est au carrefour entre le " 3 " et le " 5 ". Le " 4 " est le moment de l'épreuve. Soit il évolue et devient un sage, un " 5 ", soit il retourne à son stade " 3 " d'animal.

" 5 ". L'homme conscient. C'est l'inverse du " 2 ". Il est attaché au ciel par sa ligne horizontale supérieure et il aime la terre par sa courbe inférieure. C'est un sage. Il a transcendé sa nature animale. Il a pris de la distance par rapport aux événements et ne réagit plus de manière instinctive ou émotionnelle. Il a vaincu sa peur et son désir. Il aime sa planète et ses congénères tout en les observant de loin.

" 6 ". L'ange. L'âme éclairée est libérée du devoir de renaître dans la chair. Elle est sortie du cycle des réincarnations et n'est plus qu'un pur esprit, lequel ne ressent plus la douleur et n'a plus de besoins élémentaires. L'ange est une courbe d'amour, une pure spirale qui part du coeur, descend vers la terre pour aider les hommes et achève sa courbe vers le haut pour atteindre encore la dimension supérieure.

" 7 ". Le dieu. Ou du moins " l'élève dieu ". L'ange, à force de s'élever, touche la dimension supérieure. Tout comme le " 5 ", il a une barre qui l'attache en haut. Mais au lieu de présenter une courbe d'amour vers le bas, il a une ligne. Il agit sur le monde d'en bas. Le " 7 " est là encore une croix, comme un " 4 " renversé. C'est donc une épreuve, un carrefour. Il doit réussir quelque chose pour continuer à monter.

Tiré du roman de Bernard Weber, "Nous les dieux"


avril 2005 : Encore un peu de science

Découverte des éléments 115 et 113
La liste des éléments chimiques s'allonge. "Lorsque je faisais mes études, les physiciens évoquaient des îlots de stabilité au-delà de l'uranium 92". Des atomes de calcium (20 protons) et d'américium (95 protons), projetés les uns contre les autres, ont fusionné dans le cyclotron de l'Institut de Recherche Nucléaire de Dubna, en Russie. L'équipe américano-russe a pu identifier l'atome malgré une durée de vie de l'élément 115 de 90 millisecondes. Il se désintègre ensuite en élément 113, qui n'avait, lui non plus, jamais observé.

à suivre


mars 2005 : Restons encore avec Penrose et Hawking, pour parler d'effet "tunnel", n'oublions pas que 2005 est l'année de la physique. Ce sujet est passionnant et utilisé aussi en science de la mesure. On en parle également pour de futurs ordinateurs quantiques. En voici une définition appliquée au trou noir :

"Vu de l'intérieur,un trou noir est entouré par une barrière d'énergie insurmontable. Mais il existe en mécanique quantique un processus, conséquence des relations dites d'incertitude de Heisenberg, permettant que la densité de probabilité d'un objet quantique au-delà de la barrière soit non nulle. On a ainsi un moyen d'expliquer l'évaporation d'un trou noir."

Extrait de "La nature de l'espace et du temps" Chapitre III "Les trous noirs quantiques" Stephen Hawking et Roger Penrose


février 2005 : Ce mois-ci je reste dans la science

Absence de poils (le théorème)

Hawking évoque plusieurs résultats intéressants à propos des trous noirs. Par exemple, le théorème d'absence de poils : on ne peut rien savoir d'un trou noir, sinon trois choses seulement : sa masse, son moment cinétique et sa charge électrique. Il ne possède aucun autre attribut (aucun poil) observable de quelque manière que ce soit. Le théorème montre qu'une grande partie de l'information est perdue lorsqu'un corps s'effondre pour former un trou noir... Cette perte d'information n'avait guère d'importance en théorie classique... mais en théorie quantique le trou noir est obligé de rayonner et de perdre de leur masse. Il semble que les trous noirs finissent par disparaître complètement, emportant avec eux l'information contenue en leur intérieur.

Extrait de "La nature de l'espace et du temps" Chapitre III "Les trous noirs quantiques" Stephen Hawking et Roger Penrose


janvier 2005 : La flèche du temps ?

"La marche du temps est inexorable et il va toujours dans le même sens. Un enfant naît. Il devient adolescent, vieillard et meurt... Cette irréversibilité du temps, responsable de notre hantise de la mort, est pourtant absente dans le monde des particules qui composent la matière. À l'échelle microscopique, le temps n'est plus unidirectionnel... Deux électrons convergent, ont une collision et repartent. Inversez la séquence des événements et vous aurez encore deux électrons qui convergent, ont une collision et repartent. Les lois physiques qui décrivent ces événements ne portent pas en elles l'empreinte d'une direction de temps particulière. Une exception concerne une particule subatomique dénué de charge électrique qui s'appelle méson K ou kaon... il a un temps de vie très court et se désintègre en trois particules dans 99% des cas et cette désintégration est réversible dans le temps, sauf dans 1% des cas, et c'est là où le bât blesse, le kaon ne se désintègre qu'en deux particules. Cette situation n'est pas réversible dans le temps... elle a défini une «petite» flèche du temps. Petite, parce que le kaon est la seule à avoir cette particularité parmi les milliers de particules qui peuplent le monde subatomiqur... Cette petite flèche du temps semble ne pas jouer un rôle important, mais son message reste un mystère."

Extrait de "La mélodie secrète" de Trinh Xuan Thuan chapître III : les galaxies et le couple espace-temps


décembre 2004 : A votre réflexion quelques maximes, proverbes ou citations "glanés" çà et là dans mes lectures.

- Nous avons si peu l'habitude de la bonté que nous la confondons, en général, avec l'idiotie. Rosa Montero - Extrait de "Le territoires des barbares"

- La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. Albert Einstein

- Ce n'est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes oeuvres. Samuel Johnson

- Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir. Jean Mermoz

- Il vaut mieux fortifier ses points forts que combler ses points faibles. Bernard Werber - Extrait de "L'empire des anges"

- Le véritable trésor, c'est de pouvoir compter sur les autres. Massa Makan Diabaté - Extrait de "Kala Jata"


novembre 2004 : Une réflexion pas très philosophique ce mois-ci, mais grand débat pour la connaissance de notre histoire.

La disparition des dinosaures ? le débat est relancé :

"La météorite innocentée" : l'impact de Chicxulub (*) n'est pas responsable de l'extinction en masse qui a vu disparaître les dinosaures et de nombreux organismes marins.Il précédait celle-ci d'au moins 300.000 ans. Reste à trouver un autre cratère, encore plus grand, ou d'autres causes.

Propos de Gerta Keller

(*) le cratère de Chicxulub a été provoqué par la chute d'un astéroïde, sur la presqu'île du Yucatan au Mexique

Plus d'informations, sur le site de l'université de Princeton


octobre 2004 : A votre réflexion quelques maximes, proverbes ou citations "glanés" çà et là dans mes lectures.

- Pour la plupart des hommes, se corriger consiste à changer de défauts. Voltaire

- La mémoire est aussi menteuse que l'imagination, et bien plus dangereuse avec ses petits airs studieux. Françoise Sagan

- Je vais bien. Et si tout le monde allait aussi bien que moi, j'irais beaucoup mieux. Guy Bedos

- Il faut arranger nos souvenirs. Sans ça, la vie n’est pas supportable. Philippe Besson - Extrait de "Les jours fragiles"

- Sachons éviter les offenses, puisque nous ne savons pas les supporter. Sénèque - Extrait de "De la colère"

Pour finir sur une note d'optimisme

- Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui. Proverbe chinois


septembre 2004 : Réflexions sur le temps et la conscience (suite 3) :

James et Bergson ont-ils eu l'intuition d'une vérité profonde ... à un tel mécanisme (voir la réflexion d'août 2004) Les mécanismes cérébraux qui confèrent une cohérence à la perception et à la conscience sont-ils plus ou moins analogues aux caméras et aux projecteurs de cinéma ? Ce problème n'a pas été élucidé de leur vivant.

Nombre des patients d'Oliver Sacks lui ont dit avoir été sujet à un trouble neurologique rare, mais des plus spectaculaires, lors d'accès de migraine : perdant le sens de la continuité visuelle et du mouvement, il voit une série de « plans » clignotants à la place. Parfois nettes et distinctes, se succédant quelquefois sans superposition ni chevauchement, ces images sont le plus souvent un peu estompées, de la même façon que les photos trop longuement exposées. Elles ont tendance pour la plupart à persister si longtemps que chaque « plan » reste visible quand le suivant est aperçu : trois ou quatre scènes (les plus anciennes disparaissant progressivement), d'autant plus pâles qu'elles se sont formées les premières, sont alors susceptibles de se superposer l'une à l'autre.

Ces effets visuels m'avaient été dépeints à plusieurs reprises vers la fin des années 1960...

... Des discontinuités perceptuelles seraient-elles observables dans des conditions normales ?

 

Olivier Sacks extrait d'un article dont le titre "In the river of consciousness" est paru en janvier 2004 dans "The New-York Review of books"


août 2004 : Réflexions sur le temps et la conscience (suite 2) :

Dans son "Évolution créatrice" Henri Bergson a établi une analogie entre la conscience et le cinéma :

" En 1908 un chapitre entier est consacré au « Mécanisme cinématographique de la pensée et illusion mécanistique» : « Nous prenons des vues quasi instantanées sur la réalité qui passe, et (...) il nous suffit de les enfiler le long d'un devenir (...) situé au fond de l'appareil de la connaissance pour imiter ce qu'il y a de caractéristique dans ce devenir lui-même. (...) Nous ne faisons guère autre chose qu'actionner une espèce de cinématographe intérieur. (...) Le mécanisme de notre connaissance usuelle est de nature cinématographique."

Olivier Sacks extrait d'un article dont le titre "In the river of consciousness" est paru en janvier 2004 dans "The New-York Review of books"

à suivre ...


juillet 2004 : A votre réflexion quelques maximes, proverbes ou citations "grapillés" çà et là dans mes lectures.

- Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui. Antoine de Saint-Exupéry - Extrait du "Petit prince" ;

- Tout ce qui a son prix est de peu de valeur. Friedrich Nietzsche - Extrait de "Ainsi parlait Zarathoustra" ;

- L’habitude est une grande sourdine. Samuel Beckett - Extrait d’ "En attendant Godot" ;

- Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. Edmund Burke - Extrait de "Attribution" ;

Pour finir sur une note d'humour :

Un proverbe irlandais : Ce que beurre et whisky ne peuvent soigner est incurable.


juin 2004 : Réflexions sur le temps et la conscience (suite 1) :

Dans ses "Principes of Psychology" (1890) William James souligne : " pour son possesseur, la conscience paraît toujours continue, « sans brèche, cassure ni division », jamais « fragmentée ni morcelée » : même si les contenus de la conscience changent en permanence, remarquait-il, nous passons sans heurt d'une pensée à l'autre, d'un percept au suivant, sans interruption ni rupture. Pour James, par conséquent, la pensée était un flux - d'où son invention du terme « courant de conscience ».

Mais se pourrait-il que « la conscience soit discontinue en réalité (...) et ne se présente sous l'aspect d'un continuum que sous l'effet d'une illusion analogue à celle du zoetrope ?(*) », se demandait également James.

Personne n'aurait imaginé avant cette date que des plans fixes puissent induire une sensation ou une illusion de mouvement. Comment des images auraient-elles pu paraître animées sans se mouvoir elles-mêmes ? Cette idée était intrinsèquement paradoxale : il y avait là une contradiction flagrante. Mais le zoetrope prouva que des images séparées peuvent fusionner dans le cerveau pour donner l'illusion d'un mouvement continu."

Olivier Sacks extrait d'un article dont le titre "In the river of consciousness" est paru en janvier 2004 dans "The New-York Review of books"

à suivre en août 2004

(*) Le zeotrope est inventé en 1834 par William Horner, contenait un tambour ou un disque dont la rotation animait des petits dessins peints ou collés sur son pourtour.


mai 2004 : Réflexions sur le temps et la conscience :

- Le temps est la substance dont je suis fait. Le temps est un fleuve qui m'entraîne, mais je suis le temps. Jorges Luis Borges " Nouvelles réfutation du temps" 1952

- Nos mouvements, nos actions s'étendent dans le temps, comme nos perceptions, nos pensées ou les contenus de notre conscience. Nous vivons dans le temps, nous organisons ntre temps, nous sommes des créatures temporelles jusqu'au tréfonds de notre être. Mais le temps où nous vivons, ou qui règle notre vie, est-continu - comme le fleuve de Borges ? Ou bien doit-on plutôt le comparer à une suite de moments discrets qui s'enchaîneraient ou s'articuleraient comme les grains d'un chapelet ? Au XVIIIème siècle, la notion de moments discrets avait gagné la faveur du philosophe David Hume, pour qui l'esprit n'était "qu'un faisceau ou une collection de perceptions différentes, qui se succèdent avec une rapidité inconcevable et sont dans un flux et un mouvement perpétuel" Olivier Sacks extrait d'un article dont le titre "In the river of consciousness" est paru en janvier 2004 dans "The New-York Review of books"

à suivre...


avril 2004 : J'ai trouvé ce texte dans un café parisien et je n'en connais pas l'auteur, mais mérite quelques minutes d'attention.

"Désirs

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bon termes avec toutes personnes. Dites doucement et clairement votre vérité et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant, ils ont eux aussi leur histoire.

Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation de l'esprit. Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grand et plus petit que vous. Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressé à votre carrière, si modeste soit-elle, c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.

Soyez prudents dans vos affaires, car le monde est plein de fourberies. mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe; plusieurs individus recherchent les grands idéaux; et partout la vie est remplie d'héroïsme. Soyez-vous même. Surtout n'affectez pas l'amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe. Prenez avec bonté le conseil des années en renonçant avec grâce à votre jeunesse.

Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude. Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles vous avez le droit d'être ici. Et qu'il vous soit clair ou non, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.

Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Prenez attention. Tâchez d'être heureux."


mars 2004 : Une réflexion en forme de questions :

Einstein aimait à répéter que le plus incompréhensible dans l'univers est bien qu'il soit compréhensible. La chose est-elle si sûre?

La théorie quantique des champs et la théorie de la relativité générale d'Einstein sont à l'heure actuelle les deux théories les mieux vérifiées en physique : pourra-t-on les unifier en une théorie quantique de la gravité?

Voici en quelques mots l'introduction de Marc Lachièze-Rey sur le livre de Stephen Hawking et Roger Penrose


février 2004 : Principe anthropique

"S'il ne s'était pas produit tel fait, nous ne serions pas ici pour en parler"... La liste est longue de "ces coïncidences miraculeuses"...

Il a été inventé, sinon pour expliquer, du moins pour éclairer un peu cette situation étonnante.

"Étant donné qu'il exsiste un observateur, l'univers a les propriétés requises pour l'engendrer". La cosmologie doit tenir compte de l'existence du cosmologiste. Ces questions ne se seraient pas posées dans un univers qui n'aurait pas eu ces propriétés...

Hubert Reeves "La nature en gestation" dans "Patience dans l'azur"


janvier 2004 : Pour commencer l'année en beauté, je parlerai encore de bonheur ce mois-ci :

- Se contenter de riz grossier et d'un peu d'eau pour vivre, de son bras replié pour dormir, et y trouver pourtant son bonheur! richesses et honneurs mal acquis ne sont pas plus que le nuage qui passe. Confucius

- Le soleil et les étoiles qui flottent dans l'air libre, la terre en forme de pomme et nous dessus, oui le tourbillon qui les emporte est quelque chose de grand, je ne sais pas ce que c'est sinon que cela est grand, et que c'est le bonheur... Walt Whitman

- J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse. Arthur Rimbaud

- Supposons des excursionnistes partis pour l'escalade d'un sommet difficile ; et considérons leur groupe quelques heures après le départ. À ce moment on peut imaginer que l'équipe se divise en trois sortes d'éléments. Les uns regrettent d'avoir quitté l'auberge. La fatigue, les dangers leur paraissent disproportionnés avec l'intérêt du succès. Ils décident de revenir en arrière. Les autres ne sont pas fâchés d'être partis. Le soleil brille, la vue est belle. Mais pourquoi monter plus haut? Ne vaut-il pas mieux jouir de la montagne là où on se trouve, en pleine prairie ou en plein bois? Et ils s'étendent sur l'herbe ou explorent les environs, en attendant l'heure du pique-nique. D'autres enfin, les vrais alpinistes, ne détachent pas leurs yeux des cimes qu'ils se sont juré d'atteindre. Et ils repartent en avant.

Des fatigués, - des bons vivants, - des ardents. Trois types d'Hommes que nous portons en germe, chacun au fond de nous-même, - et entre lesquels, en fait, se divise depuis toujours l'Humanité autour de nous. (...) Trois attitudes fondamentales en face de la Vie. Et par suite, inévitablement, trois formes opposées de bonheur en présence. (...) Comme et avec le Monde, voulons-nous être heureux? Laissons les fatigués et les pessimistes glisser en arrière. Laissons les jouisseurs s'allonger bourgeoisement sur la pente. Et joignons-nous sans hésiter au groupe de ceux qui veulent risquer l'ascension jusqu'au dernier sommet. En avant!... Pierre Teilhard de Chardin

Haut de page


décembre 2003 : Le bonheur en citations

Pour tous ceux qui en ont besoin...

- Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est celui de chacun. Boris Vian

- Le bonheur n'est pas une destination, mais une façon de voyager. Margaret Lee Runbeck

- Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. Jacques Prévert

- Le bonheur le plus doux est celui qu'on partage. Jacques Delille

- Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été. Albert Camus

Haut de page


novembre 2003 : Encore un peu de science ce mois-ci ;

Pourquoi la nuit est-elle noire?

En voilà une question qu'elle est bonne, comme le disait Coluche, mais plaisanterie mise à part, cette question est très sérieuse. Et parmi les réponses que l'on trouve sur Internet, un grands nombres sont fumeuses et d'autres plus sérieuses je vous en ferais grâce.

Je préfère l'analogie de la baignoire utilisée par Hubert Reeves dans "Patience dans l'azur", et son explication du paradoxe d'Olbers à voir ci-dessous.

"C'est l'expansion de l'univers qui nous a fait passer de cette période de ciel brillant à la période présente... La lumière des étoiles se répand dans un espace de plus en plus vaste. Les photons émis par les étoiles n'ont pratiquement aucune chance d'être capturés dans l'avenir. Comment remplir une baignoire dont le volume augmente continuellement?"

Dans une couche d'étoile donnée, le nombre d'étoiles augmente comme le carré du rayon de la couche, et leur luminosité décroit comme le carré de la distance. les deux phénomènes se compensent.

En voici une courte démonstration :

Volume (dV) d'une coquille sphérique, de rayon R et d'épaisseur dR:
Si une coquille a son rayon multiplié par 3, son volume est multiplié par 9
Eclat d'une étoile (E, en W/m²), d'intensité lumineuse (puissance: I en W) en fonction de sa distance (r, en m).
Si on multiplie par 3 la distance d'une étoile, son éclat vu de la Terre baisse d'un facteur 9

Haut de page


octobre 2003 : Ce mois-ci, mes lectures sont encore scientifiques.

Pourquoi de la musique plutôt que du bruit?

C'est la question, que pose très justement Hubert Reeves dans son livre sur "l'évolution cosmique".

" Quand je parle de musique ici, je m'exprime de façon analogique. C'est une musique généralisée. ... un compositeur choisit un certain nombre d'éléments, les sons. Il les aligne en une suite qui va se dérouler dans le temps. Si les sons ont été choisis au hasard, s'il n'y a aucune relation entre celui qui précède et celui qui suit, on a du bruit. Si au contraire, ils sont agencés selon un certain ordre, celui de J.-S.Bach ou celui des Beattles, on a de la musique. Il existe un nombre infini de façons de faire du bruit, mais un nombre beaucoup plus restreint de façons de faire de la musique...

Devant ma fenêtre, une hirondelle plane, gracieuse. Elle apporte à manger à ses petits. Les sciences biologiques nous ont révélé l'époustouflant degré d'agencement et d'organisation matérielle, la quantité fantastique de réactions chimiques parfaitement synchronisées qui se cachent derrière cet évènement simple de la vie courante. C'est, par analogie, la musique de la naturequi se manifeste. Quels sont les sons de cette musique? Ils se présentent en fait à plusieurs niveaux. Les êtres vivants sont des agencements de cellules, qui sont elles-mêmes des agencements de macromolécules (protéines, acides nucléiques), qui sont elles-mêmes des agencements de molécules plus modestes (acides aminés, base nucléique), qui sont elles-mêmes des agencements d'atomes (carbone, azote, oxygène, hydrogène, etc.), qui sont eux-mêmes des agencements de nucléons (protons, neutrons), qui sont eux-mêmes des agencements de quarks... L'échelle s'arrête-t-elle là? Nul aujourd'hui n'aurait la témérité de l'affirmer.

Ce qui ressort clairement, en tout cas, c'est la hiérarchie des agencements. ... On pourrait imaginer que, leur multiplicité quasi infinie, ne soit jamais né que du bruit. Pourtant, il y a de la musique. Pourquoi?"

Haut de page


septembre 2003 : " Par un extraordinaire retournement des choses, le hasard, largement connu comme agent de désorganisation et de désordre, devient maintenant l'agent même de l'organisation. La nature a « su » créer les structures biochimiques qui permettent de retenir ses bons coups et d'ignorer ses bavures (reproduction). C'est la « sélection » naturelle. Einstein disait : “Dieu ne joue pas aux dés.” C'est faux. Dieu adore les jeux de dés. On le comprend. Dans son casino, les croupiers sympathiques ignorent les coups perdants... Encore fallait-il inventer ce casino. Comme l'homme préhistorique a réussi à «brider» le cheval pour s'en faire un allié puissant, la nature, par l'invention de l'ADN, a « bridé » le hasard."

Cette idée me plait bien, elle est tirée de " Patience dans l'azur " de Hubert Reeves, car je n'avais pas complètement admis les théories de Monod dans " Le hasard et la nécessité "

Haut de page


août 2003 : Est-ce cette longue période en Bretagne propice à la réflexion, mais ?

« Je trouve raisonnable la croyance celtique que les âmes de ceux que nous avons perdus sont captives dans quelque être inférieur, dans une bête, un végétal, une chose inanimée, perdues en effet pour nous jusqu’au jour, qui pour beaucoup ne vient jamais, où nous nous trouvons passer près de l’arbre, entrer en possession de l’objet qui est leur prison. Alors elles tressaillent, nous appellent, et sitôt que nous les avons reconnues, l’enchaînement est brisé. Délivrés par nous. Elles ont vaincu la mort et reviennent vivre avec nous. »

Du côté de chez Swann – Marcel Proust

Haut de page


juillet 2003 : "Le bonheur individuel se doit de produire des retombées collectives, faute de quoi la société n'est qu'un rêve de prédateur"

Daniel Pennac dans La Fée Carabine

Il y en a beaucoup qui ont oublié ou n'ont jamais su.

Haut de page


juin 2003 : Une véritable occupation de mes pensées : la guerre. "Avec leur dicton Si vis pacem, para bellum, les pauvres romains ont en réalité, fait la guerre durant deux siècles et demi. La véritable maxime, celle que les les hommes devront adopter demain, s'ils ne veulent pas risquer de disparaître, est : Si vis pacem, para pacem...

Le fait que l'homme soit de tous les animaux, le seul qui ose organiser des écoles pour apprendre à ses jeunes à tuer leur semblables est monstrueux, mais qui songe à s'en offusquer? Le lion qui, lui, n'est pas fou, n'enseigne pas au lionceau à tuer des lions, ce qui serait à la fois stupide et impensable ; il lui apprend à tuer des gazelles car il n'est malheureusement pas herbivore."

Toujours de Théodore Monod dans Pléonasme.

Haut de page


mai 2003 : " A la fin de la guerre contre l'Irak, dès l'arrêt des hostilités, un ancien ministre des Affaires étrangères avait eu le courage de déclarer : «Nous avons fait une sale guerre !» Il s'agit bien entendu d'un pléonasme, puisqu'il ne peut exister de guerre "propre", pas plus que de guerre "juste", chère à des théologiens s'efforçant de narcotiser de leur mieux les exigences de la véritable conscience chrétienne et de l'amener à accepter l'inacceptable.

Notre récente guerre orientale ne s'est vue déclarée et déclenchée, nous affirme-t-on, que par respect d'un sacro-saint droit international. Fort bien, car il est parfaitement scandaleux qu'un État se permette d'aller dévorer l'un de ses voisins. Mais on peut se demander si l'appréciation d'un droit international dont la défense exigerait le recours à des hostilités impliquant d'effroyables bombardements et quelques massacres ne serait pas, parfois légèrement subjective (1)...

Où se trouve le respect du droit international quand les États-Unis, en pleine paix, attaquent l'île de la Grenade ou bombardent la ville de Tripoli, quand on voit le Timor oriental, le Sahara ex-espagnol, l'Afghanistan, le Tibet, sans provoquer la moindre indignation officielle à travers le monde, respectivement attaqués et envahis par l'Indonésie, le Maroc, l'Union soviétique ou la Chine ? A-t-on déjà vu Israël ou la Syrie se plier aux exigences d'une résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU ?

Ce passage de "Pléonasme" de Théodore Monod date de 12 ans. Doit-on en changer une virgule ? Non car la situation est encore pire puisque l'ONU n'est plus suivi par le premier état de la terre. On essaye, et surement on réussit à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

(1) Il serait souhaitable, cela va sans dire, que la notion de droit international s'exprimât non seulement par des textes juridiques et diplomatiques, mais également par la notion de population en danger (famines, épidémies, catastrophes naturelles, etc.). A cet égard, la notion de «droit à l'ingérence», proposée par le secrétaire d'État à l'Action humanitaire, paraît des plus heureuses, à condition qu'il s'agisse exclusivement du secours apporté à des populations en détresse.

Haut de page


avril 2003 : Théodore Monod s'exprimait ainsi pendant la guerre du vietnam : "...l'homme est historiquement jeune, très jeune, sous sa forme actuelle (homo sapiens # 30000 ans) Si l'horloge paléontologique sonnait en ce moment midi, la naissance de notre espèce se situerait à plus de 11h, 59 minutes, 59 secondes... On nous diras donc : l'homme ne fait qu'apparaître. Ne désespérons pas trop tôt. Il n'est pas encore certain qu'il va refuser la civilisation -- la vraie -- pas celle des mécaniques et de la bombe --, il peut accepter de renier l'ancestrale barbarie, il peut encore refuser la guerre, la violence, la torture, renier ses faux dieux, le Sang, la Race, le Sexe, le Profit, le Prestige, la Raison d'Etat. Il peut..., je l'admets. Le fera-t-il ? Qui oserait aujourd'hui déjà l'affirmer?"

Je sais je ne suis pas très optimiste, mais il y a de quoi.

Haut de page


mars 2003 : D'abord cette figure : Le grand ballet cosmique. D'après Trinh Xuan Thuan tirée de la "Mélodie secrète"

"De notre socle terrestre, nous participons à un fantastique ballet cosmique : la Terre nous propulse à 30 kilomètres par seconde autour du Soleil, lequel fend l'espace à 230 kilomètres par seconde autour du centre de la Voie lactée. Celle-ci tombe à son tour vers la galaxie Andromède à 90 kilomètres par seconde (chacune des deux galaxies se précipitant à 45 kilomètres par seconde vers le centre du groupe local). Le groupe local, dont les membres les plus massifs sont la Voie lactée et Andromède, se déplace à 600 kilomètres par seconde, attiré par la gravité de l'amas de la Vierge et du superamas de l'Hydre et du Centaure. Ce dernier tombe à son tour vers le Grand Attracteur, dont la masse est équivalente à celle de dizaines de milliers de galaxies et dont la nature est encore inconnue."

A quoi ressemble l'agitation de notre planète devant tant de grandeur et de beauté?

Haut de page


février 2003 : En ces temps troublés, où des êtres "responsables" menacent la paix, cette pensée de Pierre Teilhard de Chardin, me donne un peu d'espoir, ou au moins une tentative d'explication à tant d'absurdité.

"Nous voudrions pouvoir douter, espérer que la douleur et la méchanceté sont des conditions transitoires de la Vie que la Science et la Civilisation élimineront un jour... Soyons plus vrais et ayons le courage de regarder l'existence en face. Plus l'humanité se raffine et se complique, plus les chances de désordre se multiplient et leur gravité s'accentuent; car on n'élève pas de montagne sans creuser des abîmes, et toute énergie est également puissante pour le bien et le mal. Tout ce qui devient souffre et pèche. La vérité sur notre attitude en ce monde, c'est que nous y sommes en croix."

Extrait de "Être Plus" Edition du Seuil 1968 (page 22). Cette pensée date vraisemblablement de ses écrits de guerre en mars 1916.

Haut de page


janvier 2003 : Deux petites réflexions en ce début d'année que je fais miennes.

Je dédie la première à Georges Bush qui va nous entraîner dans une catastrophe, et l'autre, comme aurait pu le dire Théodore Monod après la catastrophe du "prestige" (drôle de nom pour une poubelle).

"Les esprits sont comme les parachutes. Ils ne fonctionnent que quand ils sont ouverts." Louis Pauwels

"Ce n'est pas seulement le monde qu'il s'agit de changer ; mais l'homme." André Gide

Haut de page


décembre 2002 : "Utopie? Rêverie? Je ne sais, mais une chose est certaine : ou l'homme acceptera la réconciliation avec la nature, et les responsabilités qu'elle implique, ou bien il ira joyeusement engager sa race dans les plus graves périls. Théodore Monod dans "Et si l'aventure humaine devait échouer", Chapître "A la recherche d'une moralité nouvelle".

Trop c'est trop, voilà les côtes de Galice et des Landes embourbées dans le pétrole. Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire, un petit coup d'oeil sur la plage de Batz et la belle maison aux volets rouges de Maryse et Patrick pendant la catastrophe de "L'Erika".

Ne trouvez-vous pas que le rythme des catastrophes s'accélère dangeureusement? sans parler des attentats? où va-t-on? et quelle planète pour Yannick, Loïc, Jean-Noël, Grégoire et Anaëlle?

Haut de page


novembre 2002 : Théodore Monod, eh! oui toujours lui, s'exprimait sur "un constat d'urgence" : "L'homme moderne a rejoint les plocéidés puisque indépendamment de tout objectif raisonnable et justifié, il arrive à faire des choses non plus parce qu'elles seront utiles mais parce qu'on peut le faire... " Peter Haper l'a dit dans une excellente formule : "Our problem is not that we don't know how to do things but that we don't know we really want". Et Théodore Monod de poursuivre : "Un Homo sapiens qui tiendrait à mériter une épithète aussi prématurée accepterait-il de se lancer à l'aveuglette dans tant d'entreprises hâtivement décidées et sans que les conséquences lointaines en puissent être connues? Est-ce se comporter en être normalement responsable que de risquer ainsi, soit pour un profit immédiat, soit pour un simple accès de "plocéisme", de compromettre l'avenir."

Il y a ainsi des problèmes telles que "les déchets radioactifs", bien qu'en ce domaine le CEA fasse maintenant des progrès, et les "OGM" pour lesquels je trouve que l'on met la charrue avant les boeufs.

Haut de page


octobre 2002 : Les scientifiques aussi ont été nombreux à se poser des questions face à leurs découvertes : “On peut concevoir encore que dans des mains criminelles le radium puisse devenir très dangereux, et ici on peut se demander si l'humanité a avantage à connaître les secrets de la nature, si elle est mûre pour en profiter ou si cette connaissance ne lui sera pas nuisible. L'exemple des découvertes de Nobel est caractéristique ; les explosifs puissants ont permis aux hommes de faire des travaux admirables. Ils sont aussi un moyen terrible de destruction entre les mains des grands criminels qui entraînent les peuples vers la guerre. Je suis de ceux qui pensent avec Nobel que l'humanité tirera plus de bien que de mal des découvertes nouvelles. ainsi s'exprimait Pierre Curie dans son discours de réception du prix Nobel.

Haut de page


septembre 2002 : Double anniversaire, puisque j'ai commencé cette rubrique il y a un an, mais c'est aussi celui d'un drame profondément choquant, je veux parler des attentats du 11 septembre 2001.

Ce jour là, je faisais la route vers Saint-Pierre Quiberon en écoutant, comme à mon habitude, "Autoroute FM" les programmes ont basculé sur "France Info", et dans la voiture je ne voulais pas en croire mes oreilles. A chaud sur le moment il a été dit beaucoup de choses, entre autre sur l'attentat de Washington, où les premières informations avaient mentionné " un camion piègè contre le Pentagone ", puis il y a eu le deuxième avion dans le World Trade Center, et enfin le crash du 3 ou 4 ième avion, nous saurons peut être un jour la vérité.

Pendant toute cette année, dans ma page des "News", j'ai toujours mis une rubrique sur "New-York" et les attentats, et je viens d'ouvrir un site sur "Tchernobyl", alors aujourd'hui je suis assez d'accord avec "Svetlana Alexievitch" cette biélorusse qui a écrit "La supplication" (long témoignage d'hommes et de femmes qui ont vécu le drame de "Tchernobyl"), même si dans ce livre, elle n'a pas toujours pris du recul, lorsqu'elle dit, à propos de ces deux évènements : " Voilà toute une chaine de signes ... L'ancien monde a explosé... Le passé a explosé, il est discrédité, il a montré avec évidence qu'il est impuissant à nous protéger. Comment expliquer ce que nous ne connaissons pas, ce que nous sommes incapables même de concevoir? On essaie d'apporter de vielles réponses à des questions nouvelles, et l'on tombe dans des pièges intellectuels ou politiques. La réalité dépasse à la fois notre connaissance et notre imagination. Le futur auquel l'homme avait toujours cru s'est séparé impitoyablement du passé. Incroyablement perfide et imprévisible, il fait pousser en nous des peurs nouvelles, et non des espoirs. Il nous effraie, au lieu de nous inspirer. Partout le mal laisse son empreinte, il suffit de regarder la télé le soir... " et je rajoute même en Amérique, les forces du mal sont puissament à l'oeuvre, écoutez les discours de "Bush".

Haut de page


août 2002 : Réflexion sur l'entropie, tirée du chapitre "L'idée de la quantification" dans "Les physiciens modernes et leurs découvertes" d'Emilio Segrè.

L'entropie d'un système est une quantitéqui lui est propre, au même titre que son volume et son énergie; elle peut être mesurée par des expériences appropriées. Un changement irréversibleaugmente l'entropie d'un système isolé, et donc cette entropie augmente ou du moins ne diminue pas avec le temps.

Jusqu'ici tout va bien. Mais tous les phénomènes mécaniques ou électromagnétique sont réversibles. On se heurte alors à la question suivante : si tous les phénomènes élémentaires sont réversibles et si tous les phénomènes physiques sont des combinaisons de phénomènes élémentaires, d'où vient donc l'irréversibilité manifeste du monde macrocospique ?

La réponse a été donnée par la mécanique statistique, car la seconde loi de la thermodynamique a une probabilité extrêmement élevée, plutôt qu'une validité absolue. Ainsi le grand Maxwell écrivit à Lord Rayleigh : "La seconde loi de la thermodynamique a le même degré de véracité que l'énoncé selon lequel, si vous jetez un verre d'eau dans la mer, vous ne pourrez pas récupérer exactement le même verre d'eau ensuite."

Haut de page


juillet 2002 : Une histoire drôle peut aussi amener à une réflexion.

"C'est l'histoire d'un type qui va chez son médecin. Il porte un chapeau haut de forme. Il s'assied et ôte son chapeau. Le médecin aperçoit alors une grenouille posée sur un crâne chauve. Il s'approche et constate que la grenouille est comme soudée à la peau.

- Et vous avez ça depuis longtemps ? s'étonne le praticien.

C'est alors la grenouille qui répond :

- Oh vous savez, docteur, au début, ce n'était qu'une petite verrue sous le pied"

Cette blague illustre un concept. Parfois on se trompe dans l'analyse d'un évènement parce qu'on est figé dans le seul point de vue qui nous semble évident...

Elle est tirée du roman de Francis Weber : L'empire des anges.

Haut de page


juin 2002 : " Ce qui est prodigieux, c'est l'unité du monde vivant, non seulement au niveau des noyaux des cellules, mais jusque dans détails infimes. Par exemple, le nombre d'éléments qui compose les flagelles (*) est identique chez tous les êtres vivants, algues, animaux, cellules, mobiles de toutes sortes." Théodore Monod dans "Une foi à repenser" extrait de "Et si l'aventure humaine devait échouer"

(*) Un flagelle est un petit organe qui est utilisé pour la propulsion par des cellules ou des êtres unicellulaires. Par exemple, des algues unicellulaires se déplacent grâce au fonctionnement d'un flagelle. Les spermatozoïdes des vertébrés, des mammifères en particulier, se déplacent également grâce à la possession d'un flagelle.Les scientifiques ont découvert qu'un flagelle est soutenu par un certain nombre de fibrilles et que ces fibrilles étaient en même nombre, à la fois chez une algue unicellulaire et chez le spermatozoïde des mammifères!!! Il y a bien d'autres preuves, mais cela prouve à quel point le monde du vivant constitue une unité.

Haut de page


mai 2002 : Pour rester dans le domaine de la préhistoire, Teilhard de Chardin écrivait dans "La question de l'homme fossile" en 1948 : " Trop de gens s'imaginent que la préhistoire abaisse et détourne dangereusement nos yeux vers le bas et en arrière, vers le spectacle déprimant de quelque "sous-humanité" animale. Juste à l'opposé, son véritable effet est de forcer notre regard à se porter vers le haut et en avant, dans l'attente d'une "sur-humanité" dont nous pouvons encore dire qu'une chose : c'est qu'elle parviendra à se former que si nous développons jusqu'au bout, nous-mêmes, les énergies exceptionnellement puissantes d'organisation dégagées par une sympathie inter-humaine et les forces de religion."

Haut de page


avril 2002 : "Cette idée de l'unité du monde vivant, même si les philosophies antiques ont pu en avoir conscience, n'a été mise en évidence que très récemment par les scientifiques, et sa réalité biologique est nouvelle. Les éléments de notre connaissance scientifique vont certainement faire avancer le concept, car aujourd'hui nous savons que tout vient d'une base unique, avec la montée de cette arborescence qu'est l'évolution, et la conscience accrue que notre planète forme un tout, elle-même insérée dans un autre tout plus vaste, et que nous-mêmes, en tant qu'individus, ne constituons qu'un tout petit élément de cette chaîne." Ainsi s'exprimait Théodore Monod dans "une foi à repenser", chapitre sur la croyance dans son ouvrage "Et si l'aventure humaine devait échouer"

Des poètes et écrivains ont eu cette conscience

- Francis Thompson :

"Celui qui cueille une fleur dérange une étoile."

- Victor Hugo dans les Misérables :

"Aucun penseur n'oserait dire que le parfum de l'aubépine est inutile aux constellations."

Haut de page


mars 2002 : Pour poursuivre cette réflexion sur l'écologie, je continue avec Théodore Monod dans son chapître sur l'éloge de la diversité, extrait de son ouvrage "Et si l'aventure humaine devait échouer" . "Alors, si l'on veut vraiment (c'est-à-dire au risque d'entrer en conflit avec la religion du profit et les puissances d'argent) sauver ce qui peut encore l'être des prodigieuses polychromies de la nature, ne devrait-on pas s'orienter avec conviction, vers le respect de la variété et, corrélativement, vers la lutte contre les envahissements sans cesse plus étendus, et plus graves, de la monotonie, de la 'banalisation', où qu'elles se manifestent? Partout reculent la richesse des flores locales devant la marche conquérante des espèces rudérales (*) ou anthropophiles, celles des routes, des terrains vagues, des gravats, des cultures, des plantations." Cette longue énumération me fait penser à un autre fléau de notre civilisation que sont les usines désafectées, les friches et les décharges sauvages, que par lacheté, nos hommes politiques laissent pourrir notre vie, alors que tout l'arsenal juridique existe pour obliger les industriels à nettoyer.

(*) qui croît dans les décombres

Haut de page


février 2002 : "Il faut l'avouer, nous sommes mal préparés à savoir servir la nature, à lui obéir au lieu de la saccager, et l'antropomorphisme triomphaliste et orgueilleux des grands monothéismes ne nous a jamais appris à respecter, à interroger, à écouter, à comprendre, à aimer la nature, mais bien plutôt à la dominer, à l'exploiter, au besoin à la mettre au pillage, attitude mentale si fortement enracinée qu'il nous est très difficile de lui échapper." Ainsi s'exprimait Théodore Monod dans "éloge de la diversité", long chapitre sur la nature dans son ouvrage "Et si l'aventure humaine devait échouer"

Haut de page


janvier 2002 : Teilhard de Chardin a eu d'autres précurseurs. A la fin du 19ème siècle, Franz Leenhardt écrivait : " Il y a dans la nature, une tendance bien manifeste à la formation d'êtres doués d'un système nerveux de plus en plus perfectionné qui leur permet de devenir de plus en plus indépendants, individualisés, autonomes et auto-actifs." Il ajoute : "Si la liberté doit avoir un sens, il faut que, comme tout autre phénomène psychique, elle ait des racines dans l'organisme. On ne saurait parler de liberté réelle que là où les conditions psychologiques du choix existent déjà."

Haut de page


décembre 2001 : " l'évolution psychique fournit au vivant le moyen de se libérer des mécanismes et des automatismes, c'est par la pensée que le monde acquiert la liberté". Cette pensée de Vandel (précurseur de Teilhard de Chardin), en appellera une autre car je trouve cette sentence bien théorique, eu égard aux évènements de ce début de XXI ème siècle.

Haut de page


novembre 2001 : La lente épopée de la diversification et de la complexification à l'intérieur du continuum de l'univers, a été mise en valeur par Pierre Teilhard de Chardin. Pour lui, l'unité des choses et des êtres est axiomatique : "Le grain de vie puis le grain de pensée succèderont au grain de matière". Le cosmos tout entier a une histoire où, "matière et esprit sont englobés dans une même explication cohérente et homogène du monde".

Haut de page


octobre 2001 : Comment distinguer l'homme de l'animal? Pas facile à première vue, mais nous avons une piste. "L' homme est l'être qui, s'il ne sait pas pourquoi il existe, seul reconnaît et refuse cette ignorance". Cette pensée est de Vercors.

Haut de page


septembre 2001 : "Les hommes sont comme les pommes : quand on les entasse, ils pourrissent...", dans le climat d'insécurité, voilà une pensée que nos politiques, les promoteurs et autres profiteurs à court terme devraient méditer (elle est de Mirabeau). Je n'ai pas d'image, mais il suffit de regarder le JT pour comprendre.

Sommaire